leral.net | S'informer en temps réel

Créances de La Poste: L’Etat a opéré à un paiement de 30 milliards FCfa

L’Assemblée nationale a examiné hier le budget du Ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications. Prenant la parole, le ministre des Finances et du Budget est revenu sur la situation du groupe La Poste. selon Abdoulaye Daouda Diallo, sur les créances de la Poste que lui doit l’État et qui s’élevaient à 42 milliards FCfa, un paiement total de 30 milliards FCfa a été opéré.


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Décembre 2021 à 09:17 | | 0 commentaire(s)|

Créances de La Poste: L’Etat a opéré à un paiement de 30 milliards FCfa
L’Etat semble plus que jamais déterminé à épurer sa dette vis-à-vis du groupe La Poste. En effet, après avoir effectué ‘un premier paiement de 15 milliards FCfa, un deuxième paiement de 15 milliards FCfa au bénéfice de la structure a été opéré, soit au total 30 milliards FCfa sur les créances de la Poste que lui doit l’État et qui s’élevaient à 42 milliards FCfa, dans le cadre de la mise en œuvre du programme national des bourses familiales.

Il reste ainsi un reliquat de 12 milliards FCfa, dont l’apurement interviendra en fonction des appels de fonds de la Poste.

Selon le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, ces efforts ont été fournis en exécution des instructions données par le président de la République, portant sur la restructuration de la Poste, dont les conclusions devraient aboutir à la création d’une Banque Postale.

Pour sa part, le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara souligne que la situation de la Poste constitue une préoccupation majeure du chef de l’Etat, qui la considère comme un patrimoine national à préserver.

«C’est dans ce sens qu’il a donné instruction au ministre des Finances et du Budget, de payer 15 sur les 42 milliards FCfa que l’Etat doit à la Poste, à travers un plan d‘apurement de la dette», indique-t-il, avant d’informer par ailleurs, qu’un Comité de restructuration, installé pour la Poste, a fini ses travaux. Yankhoba Diattara estime que la poste est privilégiée, conformément aux recommandations du président de la République, sur l’octroi de marchés publics dans des domaines précis. «La Poste est sollicitée pour diverses missions, notamment le paiement des 25 milliards FCfa octroyés aux artistes, dans le cadre du soutien à ce secteur. Il en est de même pour les bourses familiales», affirme-t-il.

En revanche, il a reconnu par contre la faiblesse de la logistique destinée aux services de livraison de la Poste mais, dira-t-il, celle-ci constitue un pan important dans le cadre de sa modernisation.

Par ailleurs, il se désole du fait que la Poste n’étant pas dans les dispositions adéquates pour exécuter les missions pour lesquelles la Sen‘Eau l’avait saisie, cette dernière se soit tournée vers un privé, en l’occurrence la PAPS. A noter que pour l’exercice 2021, le budget du ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications a été arrêté à 24,886 milliards FCfa en autorisations d’engagement et en crédits de paiement.






L’As


Titre de votre page Titre de votre page