leral.net | S'informer en temps réel

Création d’une zone économique spéciale à Thienaba : Rewmi accuse le Président Macky Sall d’avoir plagié un projet de Idrissa Seck

Avec la création d’une zone économique spéciale à Thienaba, Yankhoba Diattara de Rewmi accuse Macky Sall de vouloir torpiller un projet de Idrissa Seck, datant de 2004.


Rédigé par leral.net le Samedi 26 Août 2017 à 10:35 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Idrissa Seck, président du Conseil départemental de Thiès, estime que le président de la République, Macky Sall, est dans une logique de combattre ses adversaires politiques. Pis, il est dans une dynamique de concurrence avec les collectivités locales. Et son projet de création de Zone économique spéciale (Zes) de 600ha dans la commune de Thienaba, en est une parfaite illustration.

Yankhoba Diattara, premier vice-président du Conseil départemental, signale que Macky Sall cherche à torpiller le projet de Zone de développement industrielle régionale (Zodir) que Idrissa Seck a entrepris depuis 2004.

Dans ses révélations, il apprend que le défunt Conseil régional avait déjà conçu le projet d’aménagement d’une Zone économique spéciale dans la commune de Thienaba. « A l’époque une délibération de 100 ha avait été faite par l’ancien Conseil rural de Thienaba. A la faveur de l’Acte 3 de la décentralisation, avec la Reforme, nous avons relancé le projet, en écrivant au gouverneur, au préfet mais aussi au maire Talla Diagne, pour discuter des modalités de relance du projet, qui est un besoin réel pour la région de Thiès », informe-t-il.

Et d’ajouter : « nous recevons régulièrement des demandes d’entreprises souhaitant s’installer à Thiès. Nous avons donc pensé que cette zone économique pourrait être une bonne opportunité pour la région ».

Il a rappelé que lors d’une réunion de travail avec le Conseil municipal de Thienaba sous la présidence de Talla Diagne, le 10 février 2015, il avait demandé au maire de leur proposer un autre site, celui retenu étant proche des populations. « Nous attendions donc que le maire Talla Diagne nous saisisse pour nous dire où il en était avec le projet. A notre grande surprise, nous avons constaté que l’Etat a prévu un même projet dans la zone de Thiénaba. Même si l’Etat a un tel projet, il aurait pu se rapprocher de l’Agence régionale de développement (Ard) avec qui, nous avions travaillé, a l’époque. Pour nous, c’est un plagiat et une volonté de torpiller un projet du Conseil départemental, d’autant qu’il y a des autorités au niveau central qui ont travaillé sur notre projet », renseigne-t-il.

Yankhoba Diattara est d’avis que qu’au-delà de combattre Idrissa seck, le Président Macky Sall est dans une dynamique d’accaparement des prérogatives des Collectivités locales. Car le développement économique, environnemental et social du départemental et social du département, incombe au Conseil départemental.

« L’Etat doit être dans une dynamique de partenariat avec les collectivités locales ; de tels projets doivent être partagés par tous les acteurs. Malheureusement, l’Etat est dans une dynamique de concurrence par rapport aux Collectivités locales. Nous constatons des tiraillements partout », regrette-t-il, notant qu’il faudrait relancer les cadres d’harmonisation qui étaient des lieux d’échanges et de partages entre les Collectivités locales et l’Etat. Pour lui, de si grands projets ne doivent pas  être choisis sur la base d’accointances politiques.

Qu'à cela ne tienne, il informe qu’ils écriront à nouveau au maire Talla Diagne et à l’Etat pour les sensibiliser dans l’intérêt des Thiessois. « Nous avons déjà élaboré les plans d’aménagement avec des cabinets d’architectes pour un investissement de 3 milliards Fcfa. L’Ard a travaillé sur le projet, alors que du côté de l’Etat, c’est encore à l’état de réflexion. Ils ont intérêt à capitaliser ce que nous avons déjà fait. On attend qu’ils fassent mieux que Idrissa Seck. Ce qu’ils n’ont pas encore réussi. Le management politique de ces projets pose problème. Même si c’est un entrepreneur, Babacar Fall qui est dans ce projet, est un homme politique engagé aux côtés du chef de l’Etat. Il n’a aucune expertise dans ce domaine. Il ne s’agit pas de récompenser de politiques, parce qu’ils soutiennent le Président de la République, encore moins de gérer des clans », conclut-il.



L’Observateur