leral.net | S'informer en temps réel

Dakar et ses 21 824 cas de Covid-19, soit 62 % du total du pays: Un sombre « leader » suivi de Thiès et Kaolack

Le Coronavirus dicte sa loi au Sénégal. Les autorités étatiques et sanitaires, chargées de gérer cette épidémie, ont fait leur bilan annuel, ce mardi. Dr. Abdoulaye Bousso, Directeur des Opérations d’Urgences Sanitaires a, dans son intervention, révélé les régions les plus touchées par la maladie. Elles sont au nombre de 5 et ont toutes franchi la barre des 1000 cas. Dakar en est le sombre leader...


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Mars 2021 à 12:00 | | 0 commentaire(s)|

Dakar et ses 21 824 cas de Covid-19, soit 62 % du total du pays: Un sombre « leader » suivi de Thiès et Kaolack
Il s’agit, selon lui, de la région de Dakar avec 21 824 cas, qui correspond à 62 % de l’ensemble des cas notés, suivie de la région de Thiès avec 4 336 cas, la région de Diourbel avec 1666 cas, la région de Kaolack avec 1 540 cas, et la région Saint-Louis avec 1 250 cas.

Les deux régions les moins touchées sont celles de Kaffrine et de Sédhiou. Elles ont, chacune, enregistré moins de 200 cas. Il faut également retenir que toutes les régions du Sénégal sont touchées. Dr. Bousso a, toujours dans son intervention, révélé que la maladie affecte plus les hommes que les femmes.

Cependant, le Directeur des Opérations d’Urgences Sanitaires a indiqué que la deuxième vague de la maladie, démarrée depuis le 23 novembre 2020, est beaucoup plus intense. Ce, à cause de la multiplication des cas graves et des cas sévères. Pis, ajoute-t-il, avec cette deuxième, les cas déclarés positifs ont augmenté.

« Dans cette deuxième vague, le nombre de décès mensuel a doublé ainsi que le nombre de cas communautaires et le nombre de cas contacts », a déclaré Dr. Bousso, ajoutant que les personnes les plus touchées sont celles âgées de plus de 60 ans.

Toutefois, il constate, pour s’en réjouir, que depuis trois semaines, il y a une descente de la courbe. Ce qu’il faut mettre, à son avis, sur le compte de l’ensemble des mesures qui sont prises et l’engagement des populations dans le cadre du respect des mesures-barrières. Poursuivant, il ajoute que le Sénégal a une stratégie dynamique.






Emedia.sn



Cliquez-ici pour regarder plus de videos