leral.net | S'informer en temps réel

Dans l'affaire des 94 milliards FCfa, Sonko voulait un procès, face à Adji Sarr, il évite le procès ( Vidéo )

Ousmane Sonko n'a pas duré dans la scène politique, mais lorsqu'on réécoute ses sorties, on a l'impression qu'il est entré en politique le jour de notre indépendance. Il a tout dit en quelques années.


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Février 2021 à 21:51 | | 0 commentaire(s)|



Choisissons un morceau sur son émission avec son conseiller politique Pape Ale Niang sur la SENTV chaîne dont il s'attaquait au PDG Bougane lors des inondations a Keur Massar.

Interrogé sur l'affaire des 94 milliards, Ousmane Sonko disait ceci : " J'ai déposé une plainte et il faut qu'on aille au procès. J'exige la tenue du procès. Et je pense que tous les Sénégalais doivent l'exiger ". Et selon Sonko, seul un procès pouvait clarifier cette affaire. Et la suite a montré qu'il n'avait même pas la qualité de plaignant dans ce dossier puisque seul l'agence judiciaire de l'Etat pouvait poursuivre le fautif.

Ironie de l'histoire aujourd'hui, c'est ce même Ousmane Sonko leader de Pastef qui refuse d'aller en procès face à Adji Sarr qui l'a accusé de viol. Il s'aggripe sur son immunité parlementaire par peur de faire face à la justice.
Quel Ousmane Sonko croire ?
C'est ce même Sonko qui refusait de descendre dans les rues affronter les forces de l'ordre, qui envoie les Sénégalais au feu.

Combien de jeunes sont actuellement en prison ou dans les hôpitaux aux moments où ses enfants et les membres de sa famille sont sous bonne protection?
Heureusement que les étudiants de l' Ucad ont bien compris son jeu.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos