leral.net | S'informer en temps réel

Décryptage Leral : Fadel Barro "le corrompu" de Y en a marre contre Yakham « Macledjo » de l’APR: qui a remporté le combat du 7 avril ?


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Avril 2017 à 17:18 | | 0 commentaire(s)|

 
C’était la bataille de la propagande et le combat de la mobilisation. Si à première vue, Yakham Mbaye avait gagné la bataille de la propagande avec des révélations de corruption à l'encontre de Fadel Barro, Thiat et Kilifa, Y en a marre a toutefois gagné, par la suite, la bataille de la mobilisation avec un grand rassemblement à la place de la Nation (ex place de l’Obélisque). Décryptage....

Si Abdoul Latif Coulibaly, devenu un opposant au pouvoir inaudible, se la coule douillet au palais avec ses sorties rarissimes et Souleymane Jules Diop est scotché à vanter les réalisations du PUDC, Yakham Mbaye, lui, s’est érigé vaille que vaille comme bouclier du Président de l’Alliance pour la République Macky Sall, tout en tenant compte de son dédoublement fonctionnel de président de la République du Sénégal.
 
Déjà, Yakham, comme un loup affamé de communication, après une longue léthargie sous un manteau de ministre, était d'abord sorti du bois en menaçant les Apéristes de sanctions après notamment, des échauffourées entre les partisans de Thérèse Faye Diouf et de Mame Marième Thiam Babou à Fimela et aussi les attaques contre Mimi Touré à Kaolack.
 
Mais, ensuite en homme avisé de médiats, Yakham avait fait monter l’adrénaline en posant deux actes forts. D’une part en accusant Y en a marre de corruption avec les fameux 6 millions offerts à Thiat et à Kilifeu pour les besoins de l’anniversaire du groupe de Rap Keur gui. Et d’autre part, en déposant une demande de marche auprès du Préfet de Dakar à la même date que celle du rassemblement de Y en a marre du 7 avril dernier.
 
A la première lecture, Yakham qui prévoyait avec la COJER de porter des habits blancs contre les habits noirs de Y en a marre pour vanter les réalisations de Macky Sall, le cas échéant, aurait pu donner au Préfet un prétexte d’annuler les deux manifestations pour parer à toute menace à l’ordre public.

Ce qui aurait pu être une grande victoire pour Yakham Mbaye et l'APR. Mais, ça n’a pas été le cas, puisque les instructions du ministère de l’Intérieur ont été formelles avec non seulement l’autorisation expresse du rassemblement de Y en marre mais également l’annulation de celle prévue par Yakham Mbaye.
 
Si les premiers temps d’expression et d’accusation ont été forts pour Yakham Mbaye qui a réussi quelque part à déboussoler et jeter le doute du discrédit sur Y en a marre, n’empêche que Fadel Barro, en bon communicant, est aussi monté au créneau après la réussite de la manifestation, en faisant de bonnes séquences de communication politique avec ses sorties multiples dans Sortie (Walf), Ca me dit Mag avec Pape Alé Niang ou encore à Jakaralo (TFM).
 
Dans cette dernière émission, Fadel Barro a carrément demandé à Yakham Mbaye de sortir publiquement les preuves de ses allégations de corruption ou de tentative de demande d’un poste pour un de ses parents.
Et aujourd’hui que Y en a marre a montré sa force de frappe et de mobilisation intacte, Yakham Mbaye s’est quelque part terré avec peut-être la satisfaction d’avoir porté le combat de l’APR envers et contre tous, tout en se proclamant comme le nouveau bouclier de Macky Sall à quelques mois des Législatives.

Yakham Mbaye aura même ravi la vedette aux boucliers traditionnels de Macky Sall comme Moustapha Cissé Lô, Abdou Mbow et Seydou Guèye.
 
Et Macky Sall, au vu de la contestation naissante et grandissante au Sénégal, avec en filigrane des accusations de dictature rampante avec l’emprisonnement des opposants a besoin de ce spécimen vindicatif, intelligent et machiavélique dans l’adversité et aussi connaisseur des médiats.

Mais, finalement qui a gagné la bataille dans cette guerre d’opinion qui ne fait que commencer ? Fadel Barro ou Y en a marre ou Maclejdo ?

Pour rappel, Fadel Barro, répondant aux attaques de Yakham Mbaye avait caricaturé l’ancien patron du journal Le Populaire en ces termes : « Et nous ne répondrons pas à ça. Je refuse d’entrer dans ce débat de bas étage. Ça sent l’énergie du désespoir. Je ne réponds pas à Macledjo (Personnage dans: En attendant le vote des bêtes sauvages de Ahmadou Kourouma, Macledjo est un talentueux journaliste qui, à un moment donné, a rencontré un despote et pensé que c’était son homme de destin, il a renié ses convictions pour des intérêts bassement matériels) qui est libre de choisir son destin », avait pesté Fadel Barro dans l’Obs.

Yakham Mbaye, de son côté, avait répondu à Thiat qu’il était bien un homme et non une femme et que Fadel Barro devait arrêter de jouer aux intellectuels pour répondre à ses accusations qui étaient limpides comme de l’eau de roche. En attendant le marathon des Législatives et de la Présidentielle de 2019, d'autres empoignades entre Fadel Barro "le corrompu" de Y en a marre contre Yakham « Maclejo » de l’APR sont à prévoir. En attendant la suite et pas fin de cefeuilleton, nous en redemandons !
 
Massène DIOP Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos