leral.net | S'informer en temps réel

Décryptage Wade-Idy : après le protocole de Rebeuss, le traité de Versailles


Rédigé par leral.net le Mercredi 12 Avril 2017 à 15:06 | | 0 commentaire(s)|

 
Les idéologies se sont tues. Les contradictions et antagonismes d’hier sont devenus des facteurs de rapprochement d’aujourd’hui. Enfin, une seule chose compte et c’est d’accéder au pourvoir…c’est de déloger Macky Sall du palais en 2019 et le jeu d’alliance a commencé. Idrissa Seck va désormais s’accoquiner avec son frère ennemi, Karim Wade sous la recommandation du patriarche qui l’avait banni du PDS pour les chantiers de Thiès et après l’avoir accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Leral tente le décryptage d’un retour de boomerang.
 
Idy, lui qui avait crié à la dévolution monarchique du pouvoir au détriment du fils adoptif au profit du fils biologique, Karim Wade, a accepté de discuter avec celui qu'il avait surnommé, "le jardinier de ses rêves".
 
WADE appelle-t-il à la reconstitution de la grande famille libérale sans Macky Sall à partir de ces Législatives 2017 ? Si le protocole de Rebeuss a toujours été brandi et coté par certains, il n’en demeure pas moins qu’on a, avec l’appel téléphonique de Wade à Idy, la signature tacite et synallagmatique du nouveau protocole de Versailles, voire un pacte de non-agression et d’alliance stratégique. Ça en a tout l’air, à lire les mots poignants utilisés.
 
Depuis l’Arabie Saoudite, l’ancien Président de la République, Abdoulaye Wade aurait appelé au téléphone certains leaders de l’opposition dont Idrissa Seck. «Je sais que beaucoup de choses se sont passés entre nous et ont détérioré nos rapports. Je voudrais qu’on oublie nos différends et repartir sur de nouvelles bases. (…). Karim Wade est ton jeune frère et je te le confie pour mettre un terme à la déliquescence de notre Etat».
 
Quoi de plus touchant et de plus solennel entre un père parlant de ses deux enfants, qui ont vu, tour à tour, leurs destins politiques respectifs basculer en prison et dans l’incertitude politique. Aujourd’hui, Wade veut que la colombe de la liberté libérale vole plus haut aux ordres de Idrissa Seck et de son frère; Karim Wade.
 
Idrissa Seck a aussi confirmé avoir été appelé par le Wade et c’est désormais officiel. Mais, quelle signification donner à « ...c’est ton jeune frère, je te le confie... » ?
 
C’est comme si Idrissa Seck se prépare encore à porter les habits originels taillés sur mesure de sauveur libéral qui va regrouper toute la famille bleue jaune pour la reconquête de la terre promise blanche du Palais de la République…pour y déloger un machiavélique, Macky Sall.
 
Wade avec son âge et son wax waxete, ne le peut plus. Or, on sait qu’Idrissa Seck a assez de carrure cognitive et politique pour porter le leadership libéral qui souffre de contestation avec la fronde de Farba Senghor et Papa Samba Mboup qui a abouti à l’exclusion de ces derniers du bateau démocratique sénégalais, coaché actuellement par le maire de Dagana, Oumar Sarr.
 
Idy, mieux qu’Oumar Sarr, Aïda Mbodj et Karim Wade, peut s’acquitter de cette tâche. Mais, est-ce que le cas échéant, Karim Wade va accepter de se ranger derrière Idy en tant que mentor de l’idéologie libérale. Karim Wade va-t-il cracher sur ses ambitions présidentielles et comment va se matérialiser ce nouveau protocole de Versailles. Allez savoir ! Une liste unique pour les Législatives de 2017 serait stratégique en vue d’une éventuelle cohabitation à l’Assemblée nationale, alors que Idrissa Seck comme candidat libéral pour la Présidentielle de 2019, pourrait aussi être très intéressante. Wait and see.
 
Massène DIOP Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos