leral.net | S'informer en temps réel

Des millions de Sénégalais seront assoiffés pendant trois jours: Grève de 72 heures des travailleurs bénévoles de l’Hydraulique

Le Collectif des cent cinq (105) travailleurs bénévoles dans les dix-sept Brigades de l’Hydraulique du Sénégal a, en définitive, décidé de mettre à exécution sa menace d’observer une grève générale de 72 heures, du vendredi 21 (hier) au dimanche 23 janvier 2022, coïncidant avec le jour des élections territoriales. Ces travailleurs bénévoles ont déjà déposé sur la table du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, une notification de préavis de grève. "Le Témoin"


Rédigé par leral.net le Samedi 1 Janvier 2022 à 09:10 | | 0 commentaire(s)|

Des millions de Sénégalais seront assoiffés pendant trois jours: Grève de 72 heures des travailleurs bénévoles de l’Hydraulique
« Les conséquences de notre grève seront dures, désastreuses, au niveau des populations dans les zones rurales en général et urbaines en particulier. Nous allons malheureusement devoir priver d’eau des millions de Sénégalais pendant trois (3) jours et le ministre Serigne Mbaye Thiam pourra, par lui-même, mesurer les conséquences désastreuses de ce mouvement d’humeur, surtout à la veille des élections locales, qui ont un enjeu de taille réel pour tout le gouvernement et le Chef de l’Etat », prévient le Collectif des travailleurs bénévoles de l’Hydraulique du Sénégal.

Aussi et surtout, le collectif d’inviter le ministre de l’Hydraulique à considérer que « les dix-sept Brigades de l’Hydraulique au niveau national, gèrent plus deux milles (2.000) forages qui couvrent les localités de Louga, Tambacounda, Kaolack, Ndioum (Saint Louis), Matam, Linguère, Touba, Ziguinchor, Thiès, Sédhiou, Kolda, Fatick, Diourbel, Kédougou, Goudiry, Kaffrine et Ranérou.

Tous les chefs de services dans les subdivisions régionales de l’Hydraulique, peuvent confirmer que quatre vingt pour cent (80%) du travail sont assurés par les travailleurs bénévoles, qui travaillent 24/24 et 7/7 jours, souvent la nuit, de 21 heures à 3 heures du matin, pour satisfaire le monde rural
».

Le Secrétaire général du Collectif des travailleurs bénévoles de l’Hydraulique du Sénégal, Babacar Ly, se veut catégorique: « c’est évident que notre grève aura une dimension nationale et ses impacts négatifs se feront ressentir partout dans le Sénégal, même en zone urbaine. Nos camions-,citernes qui approvisionnent régulièrement beaucoup de quartiers de Dakar et ceux des régions à l’intérieur du pays qui restent pendant des jours et semaines sans une goutte d’eau à cause de la défaillance notée dans le réseau de SEN’EAU, seront à l’arrêt durant la grève ».

L’Etat refuse de régler notre problème

Les travailleurs bénévoles de l’Hydraulique rappellent que « c’est au sortir d’un point de presse tenu le dimanche 12 décembre 2021, à Thiès, en réplique à la récente sortie maladroite du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, sur notre situation, devant les députés à l’Assemblée nationale, lors du vote du budget de l’année 2022 de son département, que nous avons pris la décision d’observer une grève générale de 72 heures ».

Ces acteurs du liquide précieux disent avoir, déjà depuis plusieurs années, « entrepris beaucoup de démarches auprès des autorités politiques, religieuses et de la société civile, dont certaines datent du magistère du ministre Mansour Faye, dans le seul but de trouver une solution à notre situation de précarité, par une embauche collective de tous les travailleurs bénévoles ».

Mais, regrettent-ils, « malheureusement, en dépit de nos grands efforts, il semblerait que l’Etat ne veuille pas régler notre problème ».

Ils remarquent que « des instructions ont pourtant été données au plus haut sommet de l’Etat, par le président de la République Macky Sall, aux services compétents du Ministère de tutelle, mais aucun acte jusqu’à présent n’a été pris par l’autorité compétente ».


Titre de votre page Titre de votre page