leral.net | S'informer en temps réel

Désengorger la vie carcérale: L’Asred sollicite une «grâce collective spéciale» de 2 500 détenus

Que faire pour désencombrer les établissements pénitentiaires dans ce contexte de Covid-19 ? L’Association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus (Asred) a soumis quelques doléances au Président Sall. Elle souhaite une «grâce collective spéciale» en faveur de 2 500 détenus, afin de désengorger les 37 prisons, dans ce contexte de propagation du Covid-19.


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Mars 2021 à 08:50 | | 0 commentaire(s)|

Désengorger la vie carcérale: L’Asred sollicite une «grâce collective spéciale» de 2 500 détenus
En plus, elle suggère «la limitation immédiate et considérable des mandats de dépôt délivrés par les procureurs et les juges d’instruction» et également «la dotation de tous les 37 établissements pénitentiaires d’instruments et de matériels à même de prévenir le Covid-19».

En tout cas, l’Asred demande aussi de prévoir des équipements de protection du personnel sanitaire (infirmerie, centre médico-social…), des surveillants de prison et du personnel administratif.

Par ailleurs, l’Asred a demandé ensuite l’aménagement de locaux spéciaux destinés à accueillir les détenus nouvellement placés sous mandat de dépôt, afin d’éviter tout contact avec les pensionnaires. En même temps, l’association suggère au ministre de la Justice de revoir la mesure prise, consistant à suspendre certaines activités dans les cours et tribunaux.






Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page