leral.net | S'informer en temps réel

Détournement de 3 milliards Cfa à la SGBS: «C'est un complot savamment orchestré à la veille de l’élection présidentielle... »


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Décembre 2019 à 14:32 | | 0 commentaire(s)|

L’ancien Directeur commercial de l’agence « Manko » de Pikine, Déthié Ndiaye continue de nier les faits, dans l’affaire de détournement de près de 3 milliards FCfa à la Société générale de banques du Sénégal (Sgbs). Récemment libéré après avoir séjourné durant un an à la célèbre prison de Rebeuss, le leader de l’Ump voit derrière ses déboires judiciaires, une manœuvre pour l’empêcher de se présenter à la présidentielle de 2019.

« Depuis le 22 novembre 2018, nous avons été placés sous mandat de dépôt à la MAC de Rebeuss, dans des conditions que nous continuons à dénoncer. J’ai été accusé d’un présumé détournement d’un montant de trois (3) milliards et je continue de contester les faits car je n’ai jamais détourné. A la DIC, puis devant le Doyen des juges d’instruction et la barre du tribunal, j’ai toujours été constant et j’ai toujours dit que cette histoire est une combine, un complot savamment orchestré à la veille de l’élection présidentielle pour me nuire et briser ma carrière », dénonce-t-il, dans un entretien accordé au quotidien "Libération".

« Mes accusateurs n’ont jamais été capables d’apporter une seule preuve m’incriminant à part des déclarations fallacieuses et des accusations mensongères et sans fondement. En vérité, il s’agit de crédits réguliers prêtés à des tiers et je n’intervenais même pas dans le processus de déboursement des crédits », a-t-il poursuivi.

Déthié Ndiaye avait été condamné avec deux de ses collègues à une peine de 2 ans dont un 1 an ferme. Ils doivent rembourser solidairement, la somme de 2, 9 milliards à la Sgbs. Soit la somme supposée détournée.

« Cette décision est satisfactoire car, en partie, nous avons été relaxés du chef d’association de malfaiteurs. Ce qui nous a permis de recouvrer la liberté immédiatement. Par contre, pour les autres dispositions, ayant confiance en la justice sénégalaise, nous avons décidé de saisir la Cour d’appel, pour faire casser ce verdict et endiguer les effets de la conspiration nous visant », a ajouté M. Ndiaye.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos