leral.net | S'informer en temps réel

Différend ARTP-Walf, Dmédia et autres: Plus de détails sur ce qui est loin d’être une action ciblée

Réagissant à notre article sur le différend qui les oppose aux groupes D-Média et Walfadjri, un des responsables de l’Agence de régulation a livré à Leral.net, plus de détails sur ce qui, loin d’être une action ciblée ou politisée, n’est que partie intégrante de leur mission…


Rédigé par leral.net le Jeudi 31 Décembre 2020 à 15:50 | | 0 commentaire(s)|

Différend ARTP-Walf, Dmédia et autres: Plus de détails sur ce qui est loin d’être une action ciblée
« Dans le secteur de l’audiovisuel placé sous la régulation du CNRA, l’ARTP était l’institution étatique chargée, avant l’avènement de la société TDS, d’assigner aux éditeurs de contenus, les ressources en fréquences nécessaires à leurs activités.

Face à des difficultés de recouvrement de redevances de fréquences, depuis plusieurs années auprès de ces acteurs, l’ARTP a initié l’envoi à ces éditeurs, des commandements de payer suivis d’actes d’injonctions de payer qui ont suscité de la part de certains d’entre eux, des dispositions de négocier et d’autres, une résistance et une défiance
», a-t-il soutenu.

Comme annoncé dans le précédent article, l'Agence de régulation des télécommunications et des postes réclame au groupe de presse de Bougane Guèye Dany, D-media, la rondelette somme de 1, 186 milliard FCfa, au titre des redevances 2017, 2018 et 2019.

Le lendemain de la publication d’un article du journal « Tribune » parlant d’une action ciblée visant une liquidation ou musèlement, le groupe WalFadjri a été informé être également ciblé par l'Artp, qui avait servi la semaine passée au groupe, une facture de 169 millions FCfa à éponger avant la fin de l’année.

Mais notre source souligne qu’il est à noter « que malgré la forte baisse consentie suite à une forte volonté de l’Etat d’alléger les charges des acteurs de la presse, la règle établie semble être de ne pas payer ces redevances liées aux frais de gestion et au ressources rares (fréquences) allouées par l’Etat ».

Mais a-t-il averti, le processus se poursuit et l’ARTP ne ménagera aucun effort pour que les obligations soient respectées



Cliquez-ici pour regarder plus de videos