leral.net | S'informer en temps réel

Dignité du travailleur de la santé, respect des accords : La F2S corse la lutte avec 72h de grève

La Fédération des syndicats de la santé (F2S) a annoncé un nouveau plan d’actions, qui entre dans le cadre des suivis des accords entre gouvernement et syndicats de santé. De ce fait, la F2S va accentuer la lutte avec un mot d’ordre de 72h, les mercredi 22, jeudi 23 et vendredi 24 juin prochains, sur toute l’étendue du territoire national, avec la rétention d’informations sur les données sanitaires nationales. Une autre grève générale sera programmée les 29, 30 juin et le 1er juillet 2022, avec comme particularité, une marche nationale le 30 juin prochain.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Juin 2022 à 10:53 | | 0 commentaire(s)|

Dignité du travailleur de la santé, respect des accords : La F2S corse la lutte avec 72h de grève
Une manière pour les camarades de Cheikh Seck qui l’on fait savoir hier, mardi 21 juin, à travers communiqué, d’exiger du gouvernement le respect des accords. Pour la Fédération des syndicats de la santé, les accords du 10 mai avaient retenu la valorisation du régime indemnitaire aussi bien pour les agents de la Fonction publique que pour le personnel contractuel.

Toutefois, grande a été leur surprise de constater plus de la moitié des agents relevant du statut du cadre particulier des agents de la Santé et de l’Action sociale (décret 77-887), n’ont pas perçu.

Pour la F2S, en cela s’ajoute des coupures «sauvages et non justifiées, que nous condamnons avec toute l’énergie requise».

«En dehors de ces ayants-droit, aucun agent des collectivités territoriales, aucun contractuel des hôpitaux, des CDS, du Ministère de la santé en dehors de COBRA, n’a reçu. Ce qui fait un lot de plus de 25.000 personnes laissées en rade», ont renseigné les camarades de Cheikh Seck. Et de poursuivre : «C’est un affront et un défi pour nous, de rétablir ce désordre social afin de restaurer la dignité des travailleurs de la Santé et de l’Action sociale. La fédération lavera cet affront. C’est pourquoi nous n'avons d’autre choix que de nous battre».

La F2S a aussi souligné dans son communiqué, que la situation des Agents de santé communautaires (ASC) frise l’anormal, pour un système de santé qui se veut performant.

«Nous réclamons un statut pour ce personnel, les hôpitaux souffrent de retard de remboursement des créances de l’État liés à la Couverture maladie universelle, même si l’Etat parle de remboursement des dettes à hauteur de 20 milliards, jusque-là non effectif. Alors, que dire des subventions des hôpitaux qui n’ont pas évolué depuis plus de dix ans et qui ne sont pas à la hauteur de la mission assignée aux hôpitaux, d’où la nécessité de définir des critères objectifs d’allocations budgétaires et d’augmenter les subventions», a soutenu la source


Réseaux mafieux

Revenant sur la rénovation de l’hôpital Le Dantec, la F2s a estimé : «ce n’est qu’un prétexte pour faire main basse sur les terres du site par des réseaux mafieux, sans faire profil bas sur l’hôpital Principal de Dakar, qui doit bénéficier d’un traitement basé sur l’équité et la justice sociale». Sur la formation des agents de santé, la F2S a déclaré : «on nous a annoncé en grande pompe, le rattachement de l’Ecole Nationale de Développement Sanitaire et Social (Endss) à l’université, mais depuis cette date, nous attendons la publication de ce décret et l’ouverture des concours».




Sud Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page