leral.net | S'informer en temps réel

Diogo: Les commerçants très en colère contre la délocalisation du marché

Les commerçants du marché de Diogo (une localité située à proximité de Tivaouane) et environs se sont retroussés les manches et ont bandé les muscles, pour s’offusquer, à travers une déclaration de presse, de « la délocalisation du grand marché de Diogo, suite à une demande qui avait été formulée par l’ancien commandant de Brigade de la gendarmerie de ladite zone, M. Diémé, à cause d’une « pléthore de personnes qui la fréquentait » mais aussi, de « son incapacité à contenir les activités qui s’y passaient, du fait de sa petite superficie ».


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Avril 2021 à 17:00 | | 0 commentaire(s)|

Diogo: Les commerçants très en colère contre la délocalisation du marché
En effet, s’offusquent les coordinateurs de l’association des commerçants du marché de Diogo, Mohamed Diop, Ngagne Wade, Ablaye Soda Wade, Abdou Wade, « l’idée de la délocalisation du marché vers un autre lieu émane de certains promoteurs qui, de par leur cupidité, ont l’intention de récupérer cette terre si précieuse pour en faire des parcelles et les revendre à de tierces personnes au détriment des populations de Diogo ».

Des « détracteurs » qui, évoquant leur « raison de changer d’endroit », laissent croire que « les voitures et moyens logistiques y accédaient d’une manière extrêmement difficile ». Selon eux, « le marché ne pourra donc en aucun cas être installé dans l’ancien endroit où il était, du fait de sa petite superficie ». Et de poursuivre : « nous comptons rester sur place, dans la mesure où tous les commerçants s’y sentent dans le confort ». Aussi de condamner fermement « l’idée d’une nouvelle délocalisation ».

Sur ce, ils interpellent les autorités de la commune de Diogo, surtout le maire Ma Gore Kane et le président de la commission domaniale de la commune de Darou Khoudouss, Cheikh Mariane Boye, ainsi que l’ensemble des conseillers, à répondre aux questions qui leur sont posées. « Comment vous pouvez attribuer des délibérations dans une zone de restauration pour être monopolisée par un lobby ? Pourquoi ceux qui ont déjà payé pour l’obtention légale de terres, courent toujours derrière vous pour avoir accès à leurs terrains », s’interrogent les commerçants du marché de Diogo et environs, qui, en définitive, ne comptent pas « quitter ce marché qui est considéré comme plus confortable que l’ancien lieu, vu le contexte actuel du pays ».

Et pour éviter le fiasco dans la commune, d’appeler les autorités locales à « faire preuve de lucidité et à revenir à la raison ». Surtout, ils interpellent le chef de l’État à « agir face à cette situation qui peut basculer vers un litige foncier, pouvant pousser les habitants et propriétaires de terres à dégainer le sabre ». Ils pensent qu'« il y va de la sécurité d’une localité du pays », rapporte "Le Témoin".



Cliquez-ici pour regarder plus de videos