leral.net | S'informer en temps réel

Diourbel –vaccination contre la COVID 19 : Sérigne Moustapha Lakram Mbacké indique la voie aux talibés

La Directrice de la santé, Dr Marie Khemesse Ngom était hier, mercredi 4 août à Affia Mbacké village situe dans la commune de Tocky gare département de Diourbel où le chef de village de Affia Mbacké, Serigne Moustapha Lakram Mbacké qui a pris sa dose de vaccin Johnson & Johnson s’engage à accompagner les autorités médicales dans la lutte contre cette 3ième vague. Ainsi, il a demandé aux fidèles à se faire soigner quand ils sont malades mais aussi de prévenir la pandémie de la covid-19.


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Août 2021 à 09:31 | | 3 commentaire(s)|

Diourbel –vaccination contre la COVID 19 : Sérigne Moustapha Lakram Mbacké indique la voie aux talibés
Le chef de village de Affia Mbacké, Serigne Moustapha Lakram Mbacké, chef religieux a reçu, mercredi 4 août, sa dose de vaccin Johnson&Johnson jugé «très efficace» dans la riposte contre la covid 19. Le marabout a demandé aux fidèles et à ses amis de se faire vacciner. «Si j’avais des doutes sur le vaccin, je n’allais pas le prendre mais je suis sûr que ce vaccin va permettre de prévenir le covid 19. En acceptant de prendre ce vaccin, nous cherchons à accompagner le pays dans la lutte contre cette pandémie», a-t-il martelé.

La Directrice de la sante Dr Marie Khemesse Ngom qui a assisté à la cérémonie a insisté sur la gravité de la pandémie et sur le soutien de Serigne Moustapha Lakram Mbacké et remercié Serigne Moustapha Lakram.

«Depuis plus de deux ans, nous sommes confrontés à la pandémie de la covid-19 qui est en train de faire beaucoup de dégâts sur le plan sanitaire, avec des complications, des conséquences sur le plan socio-sanitaires. Il est difficile d’aller à des grandes mesures restrictives parce que nous sommes dans des pays à ressources limitées sur le plan économique.

C’est pourquoi, nous mettons un accent particulier sur la prévention. Il y a les mesures barrières, il y a le port de masque, le lavage des mains avec du savon ou avec du gel hydro-alcoolique et la distanciation sociale. Mais, pour la première fois dans l’histoire de la médecine en moyen d’un an, on a pu trouver l’arme fatale qui est le vaccin. Vous savez le vaccin va avec les rumeurs. Toutefois, des cérémonies de ce genre peuvent nous aider à aller au-delà de la communauté, à aller partout pour faire de la prévention ».

Et elle poursuit «Serigne Moustapha Lakram vient de montrer à la face du monde qu’il croit à la santé et qu’il croit à la prévention. Nous aimerions au nom du ministre de la santé et de l’action sociale à travers le gouverneur de la région qui représente tout le gouvernement, lui présenter tous nos remerciements. Nos remerciements à tous les chefs religieux, tous les chefs coutumiers».

Pour rappel, il y a 35 décédés, 306 guéris, 129 sous traitement et 470 cas dont 412 communautaires et 51 cas contacts, 7 cas importes à la date d’hier mercredi 4 août dans la région de Diourbel.
Sud



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page