leral.net | S'informer en temps réel

Droit de réponse aux accusations diffamatoires portées sur les moustarchidines (Abdoulaye Ndiaye )

Stop ! Wakhdji dafa doynakk ndakh kat lou euptourou !
Cette propagande vivace, orchestrée par des ennemis tapis dans l’ombre ayant pour but de faire croire à l’opinion publique, par le truchement des médias, que Serigne Moustapha souffre du coronavirus et que des moustarchides ont saccagé les locaux des « Echos du mensonge » en guise de protestation frise le ridicule.


Rédigé par leral.net le Jeudi 6 Août 2020 à 16:59 | | 0 commentaire(s)|

Droit de réponse aux accusations diffamatoires portées sur les moustarchidines (Abdoulaye Ndiaye )
Toute âme honnête condamne avec véhémence et indignation ce lobbying médiatique qui, comme personne ne l’ignore, n’est planifié que pour ternir l’image d’un Saint Homme de Dieu et de sa communauté. Tout le monde peut chopper le coronavirus me diras-tu mais pourquoi s’éclipser derrière la liberté de presse pour justifier son acte.

Or que ce n’est ni plus ni moins qu’un attentat à la vie privée et à la violation du secret médical d’un individu même s’il était réellement positif au Covid19. A plus forte raison que cet individu reste un leader d’opinion dont dépend une grande frange de la population. Même s’il n’y a aucun doute que ces infos restent des sornettes, il n’en demeure pas moins que les commentaires indignes qui s’en suivent heurtent la sensibilité de ses adeptes.

Qu’est-ce qui justifie un tel acharnement contre sa personne ? Parce que « Mara », comme on l’appelle affectueusement, est homme de vérité qui ne ménage aucun effort pour dénoncer les déboires des hommes politiques et de certains hommes religieux malhonnêtes qui envoûtent le « Système Senegalensis » ! Al Maktoum est un homme digne, valeureux et vertueux qui a sacrifié toute son existence pour le Sénégal, l’Islam et l’Humanité dans sa globalité.

Le plus écœurant et désolant c’est de voir certains se réjouir du lynchage médiatique qui lui est réservé ces jours-ci. Mérite-t-il de subir un tel sort dans un pays qui se revendique 100% croyant ? Encore sommes-nous dans un pays où les musulmans représentent 95% ? Ces faits ne confirment-ils pas les paroles de Mame Cheikh El Hadji MalickSy qui disait que n’eût été la présence des blancs au Sénégal, un invocateur de la formule attestant l’unicité de Dieu (comprenez musulman) n’hésiterait pas à égorger sereinement son coreligionnaire.

Malheureusement, ce n’est que l’éternelle répétition de l’histoire ! Cette tactique, comme à l’accoutumée, consiste à inventer des balivernes et invectives médiatisées à l’encontre des hommes honnêtes, sincères et véridiques et surtout dépositaires de missions d’éducation et de conscientisation de la masse populaire. Tous les grands Hommes ont subi le même sort. Ce n’est pas Serigne Moustapha Sy, digne hériter de la mission du Prophète Mouhamad (PSL) qui va déroger à la règle.

Le coup d’œil dont il est question ici me semble superficiel.

Encore est-il utile de rappeler qui est Serigne Moustapha Sy et que représente-t-il aux yeux des sénégalais honnêtes et véridiques ? Je pense qu’il est parfois indispensable de s’adonner à la répétition qui est certes pédagogique mais qui peut servir aussi de piqûre de rappel pour les amnésiques.

Somme toute, Serigne Moustapha Sy fait partie des hommes de Dieu dont la mission transcende la cause confrérique et religieuse. Il est d’utilité universelle. Ces harangues religieuses devant ses inconditionnels et inexpugnables disciples constituant de belles occasions de s’abreuver de la haute science coranique adaptée à la réalité contemporaine qu’aucune université ne délivre. Ses sermons alliant savoirs et orientations sont la preuve de l’immensité de sa science, de la grandeur de son courage et de la maturité de son intelligence. Ses passions sont vaincues car d’aucun ne peut témoigner de sa corruptibilité, de sa concupiscence encore moins de sa débauche.

Mame Cheikh El hadj Omar cite, dans son célèbre ouvrages intitulés Les Rimâh, le Cheikh Ahmad At-Tidiani, fondateur de voie Tidjanya, qui disait : « Pour devenir missionnaire, il faut une permission spéciale. Celui qui l’a obtenu de Dieu atteindra les cœurs par sa parole, s’attirera les foules et pourra leur faire accepter des ordres. Celui qui n’a pas reçu cette permission et qui se permet de mener son action, ne fera rien de bon et ne pourra pas attirer les foules. ». Serigne Moustapha Sy a reçu l’ordre de mission de révolutionner la tarikha attribué par Cheikh Abul Abass lui-même. A cette mission mystique, s’ajoute également son rôle de contre-pouvoir lui donnant la légitimité de réguler et d’assainir le champ politico-social.

Ce Saint à l’héritage incontestable a le mérite d’avoir des disciples qui ne respirent que pour lui, qui ne doutent jamais de son avis et qui suivent sans équivoque ses directives. Cet homme éclairé est un modèle pour nous moustarchides. Nous l’aimons et nous l’obéirons. Il a le don de guérir nos maladies du cœur et de purifier nos âmes afin de nous faire obtenir la gnose mystique qui nous permet d’accéder à Dieu. Il a fait de nous citoyens modèles sachant servir dignement notre patrie par la discipline, l’éducation, le savoir, le travail et le patriotisme.

A tous ses détracteurs, sachez que la théorie du complot a toujours été,pour tout grand homme de l’histoire, un tremplin pour atteindre le comble et la cime de sa mission. Si vous pensez que vos campagnes de calomnies et de dénigrement contre sa personne et contre sa communauté ont un effet dissuasif, vous vous trompez lourdement.

Ces offensives sont tel un prosélytisme qui ne fait qu’augmenter le nombre de ses sympathisants et de renforcer notre confiance et notre engagement sans faille envers Cheikh Seydi Mouhamadoul Moustapha Sy Al Maktoum, l’espoir de toute une génération.

Les moustarchides restent indestructibles devant leur guide incorruptible.

A bon entendeur, salut !

Abdoulaye Ndiaye
Ingénieur des systèmes de transports et de la mobilité
Contact : abdoulaye.ndiaye02@gmail.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page