leral.net | S'informer en temps réel

Éclairages de Djibril Gningue, membre de la Pacte : « En cas d’invalidation, Yewwi pourrait trouver une consolation sur …»


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Mai 2022 à 13:30 | | 0 commentaire(s)|

Toutes les listes retenues dans le cadre des élections législatives du 31 juillet prochain, seront présentes dans tous les 46 départements. Et les électeurs pourront bien voter pour la liste Yewwi, y compris à Dakar. Cependant, il convient de signaler qu’en cas d’invalidation de la liste Yewwi, le suffrage obtenu par cette liste à Dakar, ne sera pas comptabilisé dans le décompte pour les 7 sièges sur la liste départementale. Ce suffrage sera seulement pris en compte pour le surplus que Yewwi pourrait avoir sur la liste nationale ou proportionnelle. Cela pourrait donc compenser en quelque sorte les 7 sièges perdus sur la départementale en cas d’invalidation de la liste Yaw ».

« J’ai été surpris de voir cette liste départementale de Yewwi Askan Wi dans les réseaux sociaux »

« On n’en est pas encore au contrôle juridique des dossiers de candidatures. On est toujours sur la vérification des parrainages et ce, jusqu’au 17 mai prochain. D’ailleurs, j’ai été surpris de voir cette liste départementale de la coalition Yewwi askan wi circuler dans les réseaux sociaux, mettant toute la classe politique en branle. Est-ce qu’il n’y a pas une manipulation derrière ? Le cas échéant, de qui cette manipulation viendrait ? Est-ce que ça vient de l’administration ? Est-ce que ça vient de la coalition Yewwi Askan wi ? Je donne ma langue au chat. Je ne sais pas du tout de qui cette liste vient.

Tout ce que je peux dire, c’est demander à tout le monde de garder le calme et d’attendre après le 17 mai prochain, quand le contrôle juridique commencera, on saura en ce moment à quoi s’en tenir puisque la vérité jaillira.

Et si, véritablement, la liste que l’administration retient, correspond à ce qui a été publié dans les réseaux sociaux, Yewwi va être disqualifié pour défaut de parité. Et en ce moment, ça sera la thèse de Yewwi contre celle de l’administration. Mais ce qui est troublant dans cette affaire, c’est la sortie de Cheikh Bara Dolly, affirmant que c’est bel et bien la liste qu’ils ont déposée parce qu’il y avait un tiraillement interne entre les responsables de Yewwi et ceux de Wallu. Seulement, à ce niveau aussi, personnellement j’ai des réserves parce que je sais que Cheikh Bara Dolly n’était pas content de l’alliance entre Yewwi et Wallu, donc son témoignage vaut ce que ça vaut. Ceci pour dire que cette affaire n’a pas encore fini de livrer tous ses secrets
».

« Ce que dit le Code électoral après le dépôt du dossier de candidature… »

« Lorsque vous déposez votre dossier de candidature, il y a un contrôle matériel qui est fait en présence du mandataire de la liste. Autrement dit, un contrôle sommaire et contradictoire avec le mandataire, au vu du bordereau qu’il a déposé. Alors s’il (mandataire) est d’accord avec l’agent de l’administration que c’est bien ce qui est mentionné sur le bordereau qui figure dans le dossier, on lui donne dans ce cas un récépissé de dépôt. Autrement dit, il a déposé dans les délais et formes légales. A partir de ce moment, le Code électoral dit : vous ne pouvez plus soustraire ou substituer un élément à un autre, modifier l’ordre d’investiture».

« Le Code électoral n’a pas prévu le cas des démissions »

« Quand le contrôle juridique va se faire sur toutes les pièces pour voir la validité des pièces et des investitures, s’il y a un défaut, il sera notifié au mandataire de la liste concernée. Le défaut peut être de deux ordres : soit c’est un défaut d’irrecevabilité qui permet de rejeter définitivement un dossier tel que le défaut de parrainage, le non-respect de la parité, la caution pour ne citer que ceux-là. En dehors de ceux-là, il y a des défauts que la vérification juridique peut révéler comme la présence sur la liste d’une personne inéligible, une personne décédée, un document périmé ou présentant une erreur matérielle…

Donc, si le défaut concerne ces derniers facteurs, une notification est faite au mandataire qui pourrait sur la base de cette dernière, procéder à des rectifications. Ce sont les seules possibilités que le code vous donne pour effectuer des remplacements. Autrement dit, quand une pièce est périmée vous pouvez changer, quand quelqu’un décède, vous pouvez le remplacer sans changer le rang encore moins le sexe. Si c’est un homme, son remplaçant doit être également un homme. Voilà les seules possibilités que permet le Code électoral, qui n’a pas prévu le cas des démissions
».




Sud Quotidien

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page