leral.net | S'informer en temps réel

Education: Le Sénégal a suivi le diktat d’Erdogan et fermé les écoles Yavuz Sélim

Le gouvernement du Sénégal vient de se plier au diktat de Recep Tayyip Erdogan, le président turc. Par arrêté ministériel, Aly Ngouille Ndiaye, le ministre de l’Intérieur sénégalais, vient d’ordonner la fermeture de toutes écoles Yavuz Sélim.


Rédigé par leral.net le Dimanche 1 Octobre 2017 à 13:55 | | 0 commentaire(s)|

Macky Sall a finalement cédé à la pression de la Turquie. Après avoir longuement tergiversé et fait croire qu’il mettait les intérêts des élèves et parents sénégalais en avant, le président Macky Sall a tranché dans le vif. Par arrêté ministériel, son ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, vient de signifier aux parents concernés par le sort de l’école sénégalo-turque, que l’Etat du Sénégal retirait à l’association, Baskent Egitim, toute autorisation d’exercer l’enseignement au Sénégal.

Cette décision est un crève-cœur pour les nombreux parents d’élèves qui voient, à moins de deux semaines de l’ouverture des classes -prévue le 9 octobre-, disparaître l’école qui a accueilli, pour certains, tout le parcours scolaire de leurs enfants. Ces parents, qui ont cru jusqu’au bout que Macky Sall allait tenir tête aux autorités turques, vont devoir chercher de nouvelles écoles à leurs enfants; s’ils ne veulent les voir déscolarisés.

Cette décision, rendue comme un couperet, est la réponse de l’Etat du Sénégal face à la défiance ouverte de parents d’élèves déterminés à sauver l’école de leurs enfants, au point de révéler que, Sérigne Mbaye Thiam, le ministre de l’Education nationale, un des fervents soutiens de la décision gouvernementale, bénéficiait de passe-droits, en faisant scolariser gratuitement un ou certains de ses enfants à Yavuz Sélim; alors que l’institution est payante pour tous les autres enfants sénégalais.

Ce gros scandale qui, sous d’autres cieux, aurait fait perdre au ministre son fauteuil, a été traité comme un banal fait divers. Et l’opinion est passé à autre chose.

Pour rappel, c’est pour punir Fethullah Gülen, un religieux et milliardaire turc, soupçonné d’avoir fomenté un coup d’Etat raté contre lui, que Tayyib Erdogan a décidé de faire bloquer les avoirs de l’homme d’affaires qui vit en exil aux Usa.

Comme les écoles Yavuz Sélim appartiennent à cet homme très influent, il s’est mis à faire des pressions sur les chefs d’Etat africains qui disposent d’écoles Yavuz Sélim sur leur sol. Par cet acte, le président Macky Sall vient d’inscrire son nom sur la liste  des Chefs d’Etat qui se sont pliés à la volonté de Recep Tayyip Erdogan, en sacrifiant l’avenir de milliers de jeunes sénégalais.



kewoulo.info









Hebergeur d'image


Hebergeur d'image