leral.net | S'informer en temps réel

Egalité des sexes et autonomisation de la Femme: Sur les 14 indicateurs, seuls 4 répondent aux normes

Les statistiques en matière d’égalité des sexes et autonomisation de la Femme, font défaut. En effet, seuls 4 indicateurs ont des normes reconnues sur le plan international, avec une irrégularité dans la collecte.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Mai 2021 à 09:25 | | 0 commentaire(s)|

Egalité des sexes et autonomisation de la Femme: Sur les 14 indicateurs, seuls 4 répondent aux normes
Les Indicateurs de développement durable identifient un ensemble de 232 indicateurs uniques pour suivre les progrès accomplis dans la réalisation des 17 ODD (Objectifs de développement durables), selon l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie du Sénégal (ANSD).

Cette structure a partagé une étude sur les indicateurs en matière d’égalité des sexes et autonomisation de la Femme. 54 de ces indicateurs prennent en compte explicitement ou implicitement, l'égalité entre les sexes dont 14 indicateurs concernent l’ODD 5 «Egalité des Sexes et Autonomisation de la Femme».

Les statistiques révèlent que sur les 14 indicateurs proposés pour suivre l’ODD 5, il existe seulement 4 pour lesquels des normes de mesure internationalement reconnues existent et pour lesquels, des données sont régulièrement collectées par la plupart des pays.

Sur les 11 indicateurs restants, 4 ont des normes reconnues sur le plan international, mais pour la plupart des pays, la collecte de données est largement irrégulière. La plupart des indicateurs sensibles au genre manquent actuellement de définitions claires et de méthodologies parfaitement comparables pour un suivi complet des ODD.

Différents pays, dont le Sénégal, ne sont ainsi pas en mesure de fournir des données de base pour bon nombre de ces indicateurs. Ainsi, pour assurer le suivi de l’Agenda 2030, l’ANSD recommande de disposer d’un cadre cohérent d’indicateurs et de données statistiques permettant de faire le point sur les progrès, d’inspirer les politiques et de s’assurer de la responsabilisation de toutes les parties prenantes.

Pour le cas du Sénégal, l’absence d’un cadre de concertation entre les cellules d’études et de planification et les cellules genre au niveau des ministères, ne permet pas une meilleure prise en compte du genre dans la production statistique.

« En ce sens, la mise en place d’un comité multipartite pour les statistiques de genre est une nécessité », apprend-on. Ce comité multipartite est mis en place par l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD), en collaboration avec Onu-Femmes, dans le cadre du programme Women Count.

D’après la note, l’objectif général poursuivi à travers la tenue de CRD dans les 14 régions du Sénégal, est non seulement de vulgariser les activités du comité multipartite mais aussi de sensibiliser les autorités et les acteurs régionaux, sur la nécessité d’accorder plus d’importance aux statistiques différenciées selon le sexe au Sénégal.






Rewmi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page