leral.net | S'informer en temps réel

Élections locales 2022: Le PDS promet une descente aux enfers au régime au pouvoir

Le Parti démocratique sénégalais dit être sûr de pouvoir remporter une grande majorité des collectivités territoriales. Les libéraux, qui préparent les opérations de placement et de vente des cartes du parti, ont engagé le processus de renouvellement de leurs instances. Et ils comptent annihiler toute tentative de fraude.


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Août 2021 à 09:45 | | 0 commentaire(s)|

Élections locales 2022: Le PDS promet une descente aux enfers au régime au pouvoir
Le Parti démocratique sénégalais (PDS) prépare les élections locales prévues en janvier 2022. Il est en train de se réorganiser, de se remesurer. Hier s’est clôturé un séminaire de formation de quatre jours sur le processus électoral, au profit des superviseurs et commissaires politiques qui sont nommés par le secrétaire général national, Me Abdoulaye Wade.

Les bénéficiaires de ce séminaire, qui sont chargés des opérations de renouvellement des instances de base du PDS, sont au nombre de 250, selon le secrétaire général national adjoint du parti chargé des élections, Dr. Cheikh Dieng.

‘’Ce séminaire a été mis à profit pour renforcer les capacités des responsables que le parti va déployer à travers le territoire national, pour leur donner les rudiments juridiques, les mesures qu’il faut, qu’ils vont transmettre à l’ensemble des responsables à travers les fédérations et les sections du parti, pour la sécurisation des opérations électorales décrites par la loi’’, a martelé M. Dieng.

L’idée, c’est aussi de contrecarrer les tentatives de fraude électorale. En effet, pour lui, c’est pour pouvoir, de manière assez efficace, ‘’mettre à nu les pratiques de fraude’’ du Président Macky Sall.

‘’Aujourd’hui, le PDS est sûr de pouvoir remporter une grande majorité des collectivités territoriales à travers le pays. Mais nous savons la capacité de fraude électorale du Président Macky Sall et de Benno Bokk Yakaar. C’est dans ce sens qu’il faut serrer les vis à tous les niveaux, pour que cette fraude-là ne puisse pas impacter significativement sur le résultat des urnes qui vont provoquer la descente aux enfers du Président Macky Sall’’, a estimé le Dr. Cheikh Dieng.

‘’On est sur l’opération de révision des listes électorales. Pour chacune des opérations de révision des listes électorales et pour chacune (des opérations), nous allons tirer les leçons historiques de comment le régime de Macky Sall avait volé des élections, et travailler sur un dispositif de riposte qui permet de pouvoir contrer ces stratégies du Président Macky Sall’’, a-t-il poursuivi.

D’ailleurs, s’indignant de la commission frauduleuse qu’un membre du parti au pouvoir aurait installée, il indique que le PDS avait déjà demandé à l’ensemble de ses membres d’être vigilants et de faire du renseignement auprès des responsables et des militants de l’APR. Et selon le porte-parole du jour, ce sont ces renseignements qui ont permis de déceler très tôt l’installation de ladite commission.

‘’Ce n’est pas une commission fictive, c’est une commission frauduleuse que l’APR et Benno Bokk Yaakaar avaient installée. Il fallait purement et simplement fermer cette commission et traduire devant les tribunaux ceux qui l’ont commanditée’’, dit-il.

Interpellé sur le cas du refus de certains maires de délivrer les certificats de résidence aux primo-votants, il soutient que ‘’c’est une stratégie du Président Macky Sall’’. Selon le Dr. Dieng, ‘’tout le processus de révision des listes électorales est organisé de sorte à empêcher l’accès au fichier électoral aux jeunes. En particulier, les maires de Benno Bokk Yaakaar ont reçu instruction de rendre difficile l’une des pièces administratives qui était des plus banales et qui devient aujourd’hui, une pièce à conviction’’.

A cet effet, il indique qu’il faut dénoncer ce ‘’détournement administratif’’ des collectivités territoriales qui refusent de donner des certificats de résidence aux ayants-droit.

‘’Dès lors que la personne qui requiert ce certificat administratif se présente physiquement avec les pièces requises, le maire à l’obligation de lui signer ce papier’’, a-t-il estimé.

Avant d’annoncer que l’on s’organise, au niveau du PDS et du Front de résistance nationale (FRN), pour ‘’apporter la réponse pertinente à toute cette stratégie bâtie par Macky Sall pour empêcher aux jeunes d’accéder au fichier électoral''.





Enquête




Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page