leral.net | S'informer en temps réel

Élimination: Pourquoi les « Lions » sont descendus du «quart»?

Si le Cameroun est qualifié en demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations (Can) qui se tient au Gabon, il le doit en grande partie à son entraîneur, Hugo Broos. Le coup de maître tactique du technicien belge a permis à son équipe de contenir les « Lions » du Sénégal jusqu’à la série des tirs au but.


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Janvier 2017 à 12:47 | | 0 commentaire(s)|

L’issue du match entre les « Lions » en quart de finale de Can 2017 est certes cruelle pour le Sénégal qui a dominé une bonne partie de la rencontre, mais qu’importe pour les hommes d’Hugo Broos, coach des « Lions indomptables » du Cameroun. L’essentiel pour eux, c’était la qualification en demi-finale.

Et l’histoire s’est encore répétée entre ces deux équipes qui se sont affrontées en 2002 en finale de cette compétition. Aliou Cissé, qui était à l’époque capitaine du Sénégal et auteur du dernier tir manqué, qui avait fait perdre ses siens le trophée de la Can, est une nouvelle fois tombé devant le Cameroun. Cette fois-ci, en tant que coach. Car ce face-à-face entre les partenaires de Benjamin Moukandjo (capitaine du Cameroun) et ceux de Cheikhou Kouyaté revêtait les contours d’un autre duel. C’est celui des deux coachs, Aliou Cissé du Sénégal et Hugo Broos du Cameroun.

Dans ce match, il faut relever un gras travail défensif des Camerounais. Le coup de maître tactique d’Hugo Bross a contribué au succès de son équipe. Le technicien belge savait bien que face à une équipe bien plus forte que la sienne sur le terrain, ses « Lions indomptables » devaient jouer à l’italienne. Avec un parcours sans-faute lors des éliminatoires de cette compétition, le Sénégal qui n’avait pas souvent la faveur des statistiques en match, a réussi à se qualifier en quarts de finale après ses deux premières sorties contre la Tinusie (2-0) et le Zimbabwé (2-0). Avec des joueurs de niveau mondial qui évoluent dans de grandes écuries européennes, aucune formation n’a pu contenir, en phase de poules, cette équipe sénégalaise pendant plus de quinze minutes.

Avec les feux follets Sadio Mané et Diao Baldé Keita, appuyés par le trio Kouyaté-Gana-Saivet, le Sénégal inspirait la peur à ses adversaires. « Nous avons bien regardé les matchs du Sénégal. C’est une équipe puissante, qui va très vite et qui est très bien sur les flancs. C’est pourquoi, nous avons décidé de jouer bas, même si au cours de la rencontre, nous avons souvent joué trop bas et cela a failli nous coûter cher », a expliqué le technicien belge, Hugo Bross à la fin du match.
Des propos qui illustrent le choix de ce dernier de bloquer les flèches sénégalaises. Et pour la première fois depuis le début de la compétition, le Sénégal est rentré aux vestiaires sans avoir marqué. Une situation qui a sans doute installé le doute dans le camp des joueurs d’Aliou Cissé qui a préféré reconduire le même système de jeu du qui avait battu le Zimbabwe par 2-0.

Mais, malgré cette stratégie de Broos qui a freiné les nombreuses velléités offensives des « Lions », les Sénégalais peuvent s’en vouloir de ne pas avoir converti leur domination. Les partenaires de Sadio Mané se sont, en effet, créés de nombreuses occasions de but. Mais une nouvelle fois, le manque de lucidité et d’efficacité devant les Fabrice Ondoa, portier du Cameroun, très inspiré, a fait défaut. Mané à la 12e, Kouyaté à la 20e, Baldé à la 51e, Moussa Sow 87e, 92e mn et 120e et Saivet à la 110e mn…, ont eu l’opportunité d’ouvrir le score pour les « lLons ».

Les Camerounais auraient pu aussi profiter de la maladresse des Sénégalais, si Moukandjo était plus tranchant sur les actions de but à la 36e, 66e et 105e minute.

Mais le sort de cette rencontre sera déterminé à série de tirs au but. Et les amerounais ont été plus inspirés à cette épreuve. Du côté du Sénégal, c’est Sadio Mané qui a raté le cinquième tir offrant ainsi à Vincent Aboubakar l'opportunité de qualifier les siens en demi-finales. Neuf ans après leur participation à cette étape de la compétition. C’était à la Can 2008 organisée au Ghana et perdue devant l’Egypte.

Source : Walf Quotidien
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos