leral.net | S'informer en temps réel

Embouteillage en conseil des ministres : Wade obligé de transférer ses 51 ministres à la Salle des banquets

Embouteillage en conseil des ministres : Wade obligé de transférer ses 51 ministres à la Salle des banquets
Incroyable mais vrai. Ce qui s’est passé hier au Palais de la République sort de l’ordinaire : la réunion du Conseil des ministres obligée de déménager dans la Salle des banquets parce qu’il y avait un trop-plein de participants. Plus de cinquante ministres au total. Résultat des courses : il fallait trouver une salle plus grande.


Rédigé par leral.net le Vendredi 9 Juillet 2010 à 16:41 | | 3 commentaire(s)|

Embouteillage en conseil des ministres : Wade obligé de transférer ses 51 ministres à la Salle des banquets
Quand il a procédé au dernier remaniement ministériel avec plus d’une quarantaine de ministres dans la nouvelle équipe, le chef de l’Etat n’avait rien voulu comprendre sur les récriminations du bas peuple qui dénonçait la pléthore. Mais hier, le chef de l’Etat s’est réellement rendu compte de la taille de son nouveau gouvernement. S’il avait débarqué hier dans la salle habituelle du Conseil des ministres pour présider la séance, le chef de l’Etat aurait trouvé une salle remplie comme un œuf. Pas moins de 51 ministres parmi lesquels les ministres d’Etat sans portefeuille comme Awa Guèye Kébé, le secrétaire général du gouvernement, le secrétaire général de la Présidence Aminata Tall, les quelques ministres-conseillers comme Mamadou Bamba Ndiaye et les 41 ministres nommés récemment. Tout ce beau monde devait trouver de la place dans la petite salle. Tous les coins de la pièce allaient être occupés. Comme pour un dîner-débat. Me Wade ne pouvant pas travailler dans ces conditions de promiscuité sans pareil, les services du Palais ont décide que le Conseil des ministres allait tout simplement être transféré à la Salle des banquets.
Mais ce qui turlupine davantage ceux qui ont pris part à ce Conseil des ministres, c’est la confidentialité des délibérations. En effet, avec un nombre aussi impressionnant, il est difficile de contrôler ce qui s’y dit. Comme un maître dans une salle de classe surpeuplée, Me Wade aura du mal à contrôler son Conseil. L’autre aspect est lié à l’efficacité de la nouvelle équipe : combien de temps faudra-t-il au chef de l’Etat pour écouter tout ce monde exposer ses activités quotidiennes ? Certainement plus de douze heures d’horloge. A moins que certains d’entre eux ne viennent que pour se tourner les pouces, écouter religieusement le Premier ministre, puis le chef de l’Etat et repartir.
Georges Nesta DIOP
walf.sn



1.Posté par Aboubakrine SAMB le 09/07/2010 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


je crois que wade ne cherche plus l'efficacité dans l'action, mais des hommes et femmes sur qui il peut compter pour perpétuer son règne, c'est pourquoi il nomme à tour de bras des personnes qu'il juge capables d'adhérer à son funeste projet de successiobn monarchique. Wade ne compte plus sur le vote du peuple sénégalais pour son projet qui est d'ailleurs rejeté depuis le 22 mars 2009, mais sur des sénégalais qui sont capables de défendre l'impossible pour lui faire plaisir et sur la manipulation tous azimuts des institutions.
Son jeu nous rappelle un peu l'ex président du Niger Mamadou Tandja qui manipulait à sa guise les institutions de la république pour ses propres intérêts et arriva ce qui devait lui arriver. Comparaison n'est pas raison et le Sénégal n'est pas le Niger, mais les peuples de ce 21e siècle ne sont pas prêts à se laisser sacrifier sous l'autel des intérêts d'une bande de despotes et autres dictateurs éclairés qui font florès en Afrique et qui anéantissent tous les efforts de développement du continent.

Bori Bana, la récréation est terminée.

2.Posté par DIOP LAYE le 09/07/2010 22:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JE PENSE Q ON PARLÉ DU SURSARGE DU DIOLA MÉ LE VERITABLE SURSARGE CE WADE ET SON EQUIPE RESULTAT ON VIEN DE CHAVIRE

3.Posté par baba le 12/07/2010 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourquoi ne pas retenir le stadium Marius Ndiaye pour le conseil des ministres. Avec Bamba Ndiaye comme micro central cela devrait bien se passer.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Cliquez-ici pour regarder plus de videos