leral.net | S'informer en temps réel

En Direct / Live : La marche de l'opposition Mankoo Wattu Sénégal en direct sur leral.net ( 15h 00 GMT)


Rédigé par leral.net le Vendredi 14 Octobre 2016 à 15:57 | | 0 commentaire(s)|

Suivez le point de presse du Préfet de Dakar et le Commissaire de la police centrale en direct sur leral.net Merci de télécharger l'application leral net disponible sur Google play ou Apple Store

Publié par Leral.net sur vendredi 14 octobre 2016

Suivez la marche de l'opposition Manko Wattu Sénégal en direct sur leral.net (suite)

Publié par Leral.net sur vendredi 14 octobre 2016
En Direct / Live : La marche de l'opposition Mankoo Wattu Sénégal en direct sur leral.net ( 15h 00 GMT)


15h 48 c'est le sauve qui peut, les GMI chargent les manifestants qui détalent comme des lapins. certains manifestant insultent les flics qui commencent à réussir l'encerclement des manifestants.

16h 02 : la fumée des des gaz lacrymogènes est partout sur la chaussée. Certains manifestants estiment qu'ils ont réussi à mettre la communauté internationale au courant du manque de démocratie au Sénégal.


16h 02 Un manifestant estime avec la façon dont les GMI ont attaqué les manifestants démontre que "Macky Sall" n'est pas un démocrate car les forces de l'ordre ont empêché une marche pacifique.

16h 07 : les forces de l'ordre ont réussi à casser le noyau de marche et les lacrymogènes continuent à pleuvoir de plus belle. Les populations riveraines souffrent du gaz lacrymogène qu enfume partout.

16 h 10 : Un manifestant estime que désormais il y aura des manifestations jusqu'en 2019, pour ne ménager sur aucun effort pour que ce régime lâche le pouvoir. Un autre estime aussi que c'est insensé que nouveau régime se base sur un arrêté fait par Ousmane Ngom pour saboter cette marche.

16h 14: Malick Gakou estime qu'ils vont continuer de plus belle et ils vont retourner à la place de l'Obélisque pour la confrontation avec les forces de l'ordre.

16h 18 Malick gakou entre les manifestants et ses gardes corps reste scotché au téléphone.
16h 19 : Malick Gakou attaque Macky Sall et son régime et avertit que le front fera face. "On ne peut pas continuer à accepter la dictature, le baillonnement des liberté" déclare Malick Gakou entre les manifestants.

16h 23 : Malck Gakou se prononce au micro de leral.net et déclare que "Nus sommes dans une dictature qui ne dit pas son nom.

16h 27 : Thierno Bocoum embouche la même trompette que Malick gakou et dénonce une dictature rampante avec la façon avec laquelle, les fores de l'ordre ont ont dispersé la manifestation.

16h 29 : Aida Ndiongue venue participer à la marche dénonce aussi le fait que la marche ne s'est pas tenue.

16h Déthié Fall du parti Rewmi dit que malgré les gaz lacrymogène, le Front est debout et il estime que la démission d'Aliou Sall de Petrotim est un non évènement, puisqu'il le frère du président n'a pas démissionné mais il a bénéficié d'une promotion.

16h 37 : Les manifestants chassés par les gaz lacrymogènes se sont retranchés vers le canal Fass.



Une journée décisive pour la démocratie sénégalaise? Malgré l’interdiction de la marche à la dernière minute par le préfet de Dakar pour faute d’accord sur l’itinéraire, les leaders de l’opposition restent camper sur leurs décisions de descendre sur le terrain avec ou sans autorisation.

L’opposition qui maintient sa décision, avait annoncé qu’elle marchera avec ou sans autorisation. Ainsi, la manifestation partira de la Place Doudou Ndiaye Rose, pour sillonner les Avenue Jean Jaurès, Blaise Diagne, Malick Sy etc., pour finalement se terminer devant le ministère de l’Intérieur.

15h 48 c'est le sauve qui peut, les GMI chargent les manifestants qui détalent comme des lapins. certains manifestant insultent les flics qui commencent à réussir l'encerclement des manifestants.

16h 02 : la fumée des des gaz lacrymogènes est partout sur la chaussée. Certains manifestants estiment qu'ils ont réussi à mettre la communauté internationale au courant du manque de démocratie au Sénégal.

16h 02 Un manifestant estime avec la façon dont les GMI ont attaqué les manifestants démontre que "Macky Sall" n'est pas un démocrate car les forces de l'ordre ont empêché une marche pacifique.

16h 07 : les forces de l'ordre ont réussi à casser le noyau de marche et les lacrymogènes continuent à pleuvoir de plus belle. Les populations riveraines souffrent du gaz lacrymogène qu enfume partout.

Aïda Ndiongue venue participer à la marche dénonce aussi le fait que la marche ne s'est pas déroulée dans les normes.


Boulevard du centenaire : la circulation a connu de nouveau son cours normal



La fumée des gaz lacrymogènes est partout sur la chaussée. Certains manifestants estiment "qu'ils ont réussi à mettre la communauté internationale au courant du manque de démocratie au Sénégal."


Thierno Bocoum du parti Rewmi dénonce la "réaction sauvage des forces de l'ordre, il a soutenu qu'il ne reculeront pas"



Les riverains souffrent gravement du gaz lacrymogéne






Cliquez-ici pour regarder plus de videos