leral.net | S'informer en temps réel

En meeting à Ndoyène, Thierno Lô appelle à un grand rassemblement pour poser des actes pour la satisfaction de la demande sociale

« Après le 22 mars 2009, date des élections locales, c’est Darou Mousty qui a convoqué la première rencontre. Cette prouesse, il faut du courage pour la réussir. C’est ce que le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Secteur privé et Informel, Thierno Lô a fait ». C’est le sénateur Meïssa Ndiaye qui s’exprime ainsi pour saluer "le courage politique, la fidélité, la droiture du ministre Thierno Lô". En outre, il déclare que, malgré les secousses telluriques du 22 mars, « Louga est entre les mains des Libéraux ».


Rédigé par leral.net le Lundi 1 Juin 2009 à 00:50 | | 0 commentaire(s)|

En meeting à Ndoyène, Thierno Lô appelle à un grand rassemblement pour poser des actes pour la satisfaction de la demande sociale
A sa suite, c’est le Président du Conseil régional de Louga, M. Samba Khary Cissé, après avoir constaté la forte mobilisation des libéraux de Louga et la présence quasi-effective de tous les responsables de ladite région « que Louga doit être une région pilote pour le Pds pour la victoire de la présidentielle de 2012 ».

Et à l’organisateur du meeting, synonyme de rentrée politique de faire l’inventaire des élections locales du 22 mars dernier. Pour le ministre Thierno Lô, « ces consultations locales ont été une étape dans la marche du pays, mais ces joutes constituent une secousse pour le Pds. Cela, à cause des contraintes sociales et de l’indiscipline de certains militants du Pds qui n’ont pas appliqué les directives du parti ». Et dit-il, « c’est tout cela qui a poussé la population à dire attention !, nous sommes là ». Comme l’a rappelé d’ailleurs, Cheikh Makhtar Mbacké « le pays est fatigué. Désormais, il faut à Wade un bon choix des hommes à la place qu’il faut pour venir en aide aux populations ».

C’est ainsi qu’il a lancé un appel à un grand rassemblement des tous les libéraux afin de poser des actes pour la satisfaction de la demande sociale. « Les trois ans qui nous séparent de l’élection présidentielle 2012 sont suffisantes pour trouver des solutions aux problèmes des Sénégalais ». Dès lors que, poursuit-il, « les idées sont déjà données par le Chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade à travers la Révolution rurale, la Banque pour les paysans… » Il suffit, à en croire Thierno Lô, « de taire les querelles et d’arrêter, pour ceux qui en ont, les ambitions de diriger le pays ».

Abdou TIMERA ferloo.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos