leral.net | S'informer en temps réel

En réalité, ils rêvent de voir le Sénégal bruler avant le 1er baril (Marvel)

C’est incroyable la quantité d’inepties que l’on entend au Sénégal depuis quelques années au sujet du pétrole et du gaz. Les principaux auteurs sont entre autres, des opposants perdants et aigris, la partie pourrie de la société civile, des maîtres-chanteurs, des activistes en quête de buzz, des cancres dont le Qi équivaut à celui d’une sandale, de pseudo journalistes et chroniqueurs en mal d’audience.


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Juin 2019 à 02:16 | | 0 commentaire(s)|

Déjà qu’ils ne pigeaient rien avant, ou avaient fini de démontrer leur mauvaise foi, le reportage de BBC est venu abrutir davantage bon nombre d’entre eux. Pourtant ce reportage est une telle insulte à l’intelligence que l’on ne saurait par quoi commencer pour le démontrer. Le reportage dit tout et n’importe quoi sur ce que Franck Timis aurait fait de ses droits à lui sur la Licence d’Exploration. Mais pas le moindre mot sur les parts prédéfinies du Sénégal qui restent intactes à 100 %, de la Phase de RECHERCHE jusqu’à la fin de la PRODUCTION / COMMERCIALISATION du Pétrole et du Gaz découverts.


En réalité, la journaliste voulait un reportage à sensation, destiné aux plus cancres des Sénégalais, aux plus malhonnêtes des politiciens. Le reportage nous dit que si le Sénégal était pauvre hier, et l’est encore aujourd’hui, c’est ………. tenez-vous bien …….. à cause du pétrole dont le 1er baril sortira de terre en 2022 qui a été volé. Essayez de comprendre. Il n’en faut pas plus pour que les plus écervelés hurlent partout « rendez-moi mes 400 000 FCFa »


On peut le dire sans se tromper, les véritables ennemis du Sénégal, ce sont ces cancres qui abrutissent l’image du Sénégalais, cette partie pourrie de la société civile qui en rajoute, ces opposants pour qui la fin justifie amplement les moyens, ces journalistes alimentaires et mercenaires. Tous prient tous les jours pour que le Sénégal brûle, espérant tirer profit dans sa reconstruction.


Faut-il rappeler que le Sénégal a choisi l’option de « Contrat de Recherche et de Partage de Production d’Hydrocarbures ».


Qui dit PARTAGE, dit 2 parties concernées ou plus, avec des droits et des obligations pour chacune des parties.


Le Sénégal sait qu’il a droit à 20 % du Pétrole ou du Gaz si l’on en trouve. Il sait aussi que dans quelques années, après remboursement des investissements assurés par l’autre partie, ce pourcentage ira jusqu’à 80 % des revenus. Ces pourcentages sont prédéfinis clairement dans des contrats qui ont été publiés. Mais les cancres et charlatans qui espéraient qu’ils ne soient pas publiés, n’y font plus aucune référence.


Le Sénégal a la chance de ne pas investir un Centime dans les phases de recherche qui nécessitent pourtant des coûts monstrueux, avec 90% de risques de ne rien découvrir au bout du compte.


En cas de DECOUVERTE miraculeuse, le Sénégal n’aura non plus aucun centime à débourser dans les Phases de DEVELOPPEMENT - PRODUCTION – qui nécessitent des investissements 4 ou 5 fois plus monstrueux que durant la phase de RECHERCHE, à savoir des milliers de Milliards sur la durée.



Il faut donc vraiment être un cancre ou être d’une tragique mauvaise foi pour :


1° Ne pas comprendre que le Sénégal avait tout intérêt à trouver des entrepreneurs ou courtiers prêts à prendre des risques d’investir des centaines de milliards dans la RECHERCHE, avec 1 chance sur 10 de succès.


2° Ne pas comprendre que le Sénégal n’a aucun intérêt à faire valoir un quelconque « Droit de Préemption » puisqu’il n’a pas ces centaines de milliards à jeter par la fenêtre quand l’entrepreneur veut faire appel à d’autres preneurs de risques


3° Ne pas comprendre qu’il est tout à fait normal que l’entrepreneur qui a investi ces milliers de milliards étalés dans le temps, les récupère sur les futurs revenus du pétrole.


4° Ne pas comprendre que la plus grosse part des premiers revenus du pétrole sert d’abord à rembourser à l’entrepreneur ses investissements, et c’est le reliquat qui est partagé en guise de « Profit Oil » entre l’entrepreneur et le Sénégal qui n’a rien investi


Le pourcentage de l’entrepreneur, qui intègre le remboursement de ses investissements et son profit, sont prédéfinis dans le contrat et ses avenants, bien avant toute découverte. Le pourcentage qui reviendra au Sénégal est également prédéfini au même moment.


En quoi cela impacte le pourcentage du Sénégal si l’entrepreneur spécule bien ou mal avec les majors sur ses obligations d’investissement dans la RECHERCHE, et sur ses revenus potentiels en cas de DECOUVERTE ? L’essentiel pour le Sénégal n’est-il pas de conserver ses parts intactes et d’en faire tout l’usage qu’il décide ?


Quel est l’intérêt aujourd’hui du rapport de l’IGE qui fait tant de bruit, qui décrit Petro-Tim Ltd comme une société sans compétence technique, ni moyens financiers permettant de remplir les obligations d’EXPLORATION ? Ce constat ou les recommandations éventuelles de l’IGE n’ont-ils pas déjà été démentis par les faits au moment où certains hurlent ? Petro-Tim Ltd a non seulement levé les fonds nécessaires à la RECHERCHE, mais a aussi réussi le miracle de trouver du pétrole et du gaz, 5 ans après la signature du contrat par les Wade.


On va faire quoi ? On retourne en 2012 et tous faire comme si rien n'a été découvert parce que l'IGE a dit que Petro-Tim n'en est pas capable ? Ce serait comme l'histoire de cette bonne dame qui découvre le diagnostic d'un Généraliste qui concluait qu'elle n'est pas fertile, alors qu'elle vient de mettre au monde des triplés. Elle fait quoi ? Elle se débarrasse des enfants, parce que le Docteur avait dit "ce n'est pas possible !!!!"


On constate simplement que les ennemis du Sénégal, qui prient tous les jours pour qu’il brûle, auraient préféré que le Pétrole et le Gaz découverts restent encore enfouis des dizaines ou centaines d’années, privant le Sénégal de centaines de milliards de revenus supplémentaires par année, plutôt que Aliou Sall reçoive d’une société privée un salaire de 15 millions de CFA. C’est tout simplement répugnant.


Ils disent que BP va payer 10 Milliards de dollars à Franck Timis. Un chiffre complètement farfelu. Mais admettons que BP a effectivement décidé de se mettre en faillite pour faire plaisir à Franck Timis, en quoi les 10 Milliards de dollars qu’il offre à Frank Timis impacte le pourcentage et les revenus futurs du Sénégal ?


Ils disent que le Sénégal aurait dû percevoir des taxes dans les cessions de Petro-Tim Ltd ou de Timis Corporation à Kosmos ou à BP ou à je ne sais qui ?


Admettons qu’on soit aveugle, et ne voyons pas écrit noir sur blanc la loi qui exonère de taxes toutes les opérations effectuées durant les phases de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT de pétrole. Depuis quand une transaction commerciale effectuée hors du territoire sénégalais, entre 2 sociétés établies à l’étranger, est-elle quand même imposable au Sénégal ? Qu’en est-il de la règle élémentaire de territorialité ?


Admettons que finalement comme ils disent, Macky Sall aurait signé en 2012 le décret donnant effet à ce contrat signé par les Wade en 2011, simplement pour que Aliou Sall gagne 15 Millions Cfa de salaire (180 Millions Cfa par an), et 120 millions Cfa de commissions supposées versées via Agritrans.


Pourquoi Macky Sall ne s’est pas simplifié la vie en puisant ce montant de 300 Millions Cfa de ses 8 milliards de fonds politiques annuels pour les donner à son frère adoré Aliou Sall ?


Par quelle magie Macky avait-il fait signer les Wade en 2011, et savait aussi que du Pétrole et du Gaz seraient découverts 5 ans après la signature du décret de Petro-Tim Ltd introduit par les Wade au Sénégal ?


Pourquoi tous ces charlatans ne publient pas une fois pour toute ces preuves qu’ils disent détenir afin que nul n’en ignore ?


Ma religion est faite. Ces politiciens pyromanes (TAS, Sonko, Diallo, Abdoul Mbaye), ces écervelés de Y en-a-marre, ces ignares (du type Birahim Seck / Baba Aidara / Pape Alé Niang / Clédor Sène / Charles Faye / ….), ces rappeurs sans cervelle, ces journalistes des milles collines, ces cancres qui répondent aux appels du Vendredi à la place de l’Obélisque, sont en réalité les véritables ennemis du Sénégal. Ils n’aiment pas le Sénégal. Ils ne se réjouissent absolument pas que le Sénégal ait trouvé du Pétrole et du Gaz sans bourse délier. Ils ne se réjouissent pas que le Sénégal gagne au bout du compte plus de 13 Mille Milliards de CFA. Non pas du tout. Pour eux, que le Sénégal perde 13 Mille Milliards vaut mille fois mieux que le frère de Macky Sall gagne 13 Millions Cfa de salaire avec un Privé.


Que Dieu le Tout-Puissant préserve le Sénégal de tels pyromanes, haineux, méchants et aigris. Les contrats ont été publiés (finalement ils s'en foutent), Aliou Sall a démissionné de Petro-Tim Sénégal (finalement ils s'en foutent), le COS Pétro6gaz a été créé (finalement ils s'en foutent), le Procureur les invite à apporter leurs preuves (finalement ils n'ont que des théories farfelues pour lui), Aliou Sall a démissionné de la CDC (ils vont s'en foutre aussi). Ils ne veulent pas de ce pétrole tant que cela risque de rehausser le magistère de celui qu'ils haïssent tant, celui qui ne les a pas encore invités au Palais, ou qui les en a chassés.


MARVEL

E-mail : marvel@hotmail.fr



Cliquez-ici pour regarder plus de videos