leral.net | S'informer en temps réel

Endettement du Sénégal: "Les principaux indicateurs d'endettement se situent à des niveaux élevés...", selon le FMI

Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (Fmi) a publié le document sanctionnant la cinquième revue des résultats économiques enregistrés par le Sénégal, dans le cadre du programme appuyé par l'Instrument de soutien à la politique économique (Ispe). Le Fonds, qui a passé au peigne fin l'économie sénégalaise, se veut optimiste, mais tire la sonnette d'alarme en ce qui concerne particulièrement la dette, le déficit courant et le retard dans la mise en oeuvre des réformes structurelles.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Janvier 2018 à 11:14 | | 0 commentaire(s)|

Le Fonds monétaire international (FMI) vient de boucler sa 5e revue de l'Instrument de soutien de la politique économique au Sénégal (Ispe). Au terme de l'évaluation des résultats, le Fmi a conclu, comme d'habitude, que "le Sénégal connaît une situation macroéconomique stable". Il estime que la croissance devrait dépasser 6 % en 2017 pour la troisième année consécutive et le déficit devrait atteindre les 3,7 % du Pib 2017.

Cependant, l'institution déclare aussi que le Sénégal devra gérer son endettement avec prudence. "Alors que le Sénégal reste un pays à faible risque de surendettement, les indicateurs d'endettement se sont récemment dégradés, ce qui nécessite de grands progrès en matière de réformes fiscales et structurelles. Le Sénégal doit continuer de gérer sa dette avec prudence, notamment en faisant preuve de vigilance à l'égard de la dette non concessionnelle", avertissent les fonctionnaires du Fmi.

Par ailleurs, informe le Fmi, les résultats du programme à fin septembre 2017, ont été satisfaisants. Cependant, "tous les critères d'évaluation et objectifs indicatifs à fin juin 2017 ont été respectés, à l'exception de l'objectif indicatif sur les recettes fiscales, en raison d'un niveau de recettes pétrolières inférieur aux projections."

Le principal enjeu macroéconomique du Sénégal à court terme, selon le Fmi, "sera de créer l'espace budgétaire nécessaire d'une part à l'investissement en infrastructures pour faciliter le développement du secteur privé et, d'autre part, aux dépenses sociales, sans compromettre la viabilité de la dette".




Les Echos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos