leral.net | S'informer en temps réel

Enquête du Centre du commerce international : 73% des entreprises de la Cedeao sont confrontées à des mesures non tarifaires

« 73 % des entreprises interrogées sont confrontées à des mesures non tarifaires (Mnt) contraignantes, à l’intérieur et à l’extérieur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), selon une enquête du Centre du commerce international (Cci), menée dans les pays comme le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali et le Sénégal, par le Centre du commerce international (CCI).


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Juin 2016 à 13:34 | | 0 commentaire(s)|

Le Centre de Commerce International (Cci) en partenariat avec la Banque africaine de développement (Bad), a présenté, hier, à Abidjan, les résultats de l’enquête sur des mesures non tarifaires (Mtn) contraignantes à l’intérieur et à l’extérieur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). C’était en présence des représentants des 15 pays membres de la Cedeao, de l’Union africaine, de la Commission de l’Uemoa, et des partenaires au développement. Selon le rapport de l’enquête : « 73 % des entreprises interrogées sont confrontées à des mesures non tarifaires (Mnt) contraignantes, à l’intérieur et à l’extérieur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Aussi, apprend-t-on de l’enquête : « 40 % des mesures contraignantes portent sur l’agriculture et 68 % concernent le secteur manufacturier dans les pays de la sous-région ».

En effet, l’enquête révèle qu’au-delà de ces mesures, les procédures s’affèrent plus contraignantes. « Obtenir une licence d’importation prend cinq fois plus de temps au sein de la Cedeao que dans le reste de l’Afrique subsaharienne », donne-t-il comme exemple, tout en donnant l’un des obstacles majeurs dans le secteur manufacturier est lié aux règles d’origine et à la délivrance de certificats d’origine.

Par ailleurs, la directrice de la Division des services d’appui aux entreprises et aux institutions du Cci, Aicha Agne Pouye estim que « le coût du commerce dans la région de la Cedeao est l’un des plus élevés au monde ». D’ailleurs, elle invite les pays de la sous région à « mettre en place des mécanismes d’alerte pour identifier les obstacles au commerce ». « Il est nécessaire d’harmoniser les exigences techniques et réglementaires pour baisser les coûts liés aux mesures non-tarifaires auxquels les entreprises font face dans la région », souligne-t-elle.

Fara Mendy



Cliquez-ici pour regarder plus de videos