leral.net | S'informer en temps réel

Enrôlement de l’affaire Khalifa Sall : Les partisans du maire de Dakar dénoncent une ‘’hérésie juridique’’


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Décembre 2017 à 09:53 | | 0 commentaire(s)|

Ils ne baissent toujours pas les armes. Malgré l’enrôlement du dossier par le procureur, les partisans de Khalifa Sall continuent la lutte. Convaincus qu’au-delà de la personne du maire de Dakar, c’est la préservation de l’état de droit qui est un jeu. « Il s’agit, avant tout, de restaurer l’état de droit et de redorer le blason de la justice dont la crédibilité a été fortement entamée par des pratiques d’un autre âge, constatées dans cette procédure », écrit le pôle communication dans sa missive.

A en croire les défenseurs du maire de Dakar, tenir le procès ce jeudi relevé d’une ‘’hérésie juridique’’. C’est ‘’impossible’’, clament-ils, non sans charger encore une fois le doyen des juges d’instruction et le procureur.

Poursuivant, ils estiment qu’il est manifeste que l’empressement’’ s’explique par une volonté de « rendre inéligible Khalifa Sall à la prochaine élection présidentielle ».

La cellule de communication considère que l’affaire de la caisse d’avance est émaillée de vices depuis le début de la procédure. La dernière en date, selon leurs dires, est l’enrôlement du dossier alors qu’un appel a été introduit devant la chambre d’accusation. D’où le recours introduit par les avocats devant la Cour suprême. Citant ces derniers, ils notent que, dans le procès, il ya des ‘’violations d’une gravité extrême’’ des droits de la défense et de la dignité d’avocats. « Un procès, ce n’est pas seulement l’audience, c’est toute la procédure : de l’enquête préliminaire au verdict. Il s’agit d’un combat de principe et nous sommes tous interpellés », lâchent-ils dans le communiqué.





Enquête










Hebergeur d'image