leral.net | S'informer en temps réel

[Entretien] Mamadou Diop, sa vie, ses ambitions, ses dernières confidences: Gorgui Diop raconte son frère et crache ses vérités

LERAL.NET 31 Janvier 2012, Mamadou Diop perd la vie de manière tragique. L’étudiant en Master au département de Lettres modernes à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar meurt après avoir été agressé par le camion « dragon » de la Police lors d’une manifestation à la Place de l’Obélisque contre la validation de la candidature de Wade pour un troisième mandat. Un an après, sa famille réclame toujours justice. Gorgui Diop, frère du défunt, n’a pas caché sa colère contre les nouvelles autorités du pays qui s’étaient pourtant engagées à élucider cette affaire. Dans cette interview accordée à Leral, il raconte Mamadou Diop, sa vie, ses ambitions, ses dernières confidences. Entretien.


Rédigé par leral.net le Jeudi 31 Janvier 2013 à 12:45 | | 4 commentaire(s)|

[Entretien] Mamadou Diop, sa vie, ses ambitions, ses dernières confidences: Gorgui Diop raconte son frère et crache ses vérités
Un an après la disparition de Mamadou Diop, vous pensez que la justice traîne à élucider cette affaire?

L’affaire Mamadou Diop est un élément spécifique sur l’histoire du Sénégal, un peuple ou une nation ne peut jamais faire table rase de son histoire, à plus forte raison un épisode concernant la marche de sa justice. Le peuple sénégalais dans sa généralité se bat nuit et jour pour une justice, mais des gens qui sont acteurs et qui doivent s’impliquer pour porter ce projet noble, sont entrain de torpiller toute démarche vers cette justice. Si l’on juge par les informations qui ont été reçues au mois de Mai, deux ordres de poursuites ont été délivrés par le ministère concerné, pour les deux conducteurs. Il est évident qu’ils ont agi sur ordre hiérarchique. Et nous ne serons jamais de ceux qui vont faire porter le chapeau aux seuls auxiliaires. Nous avons le sentiment, pour des raisons qui nous échappent, qu’ils cherchent à protéger les donneurs d’ordres. Cette forme de justice nous ne l’accepterons jamais. La justice sénégalaise, après le départ de Wade, et des fossoyeurs de la justice, ne doit pas demeurer dans cette stature, une justice sélective, qui laisse courir les vrais donneurs d’ordres. C’est une grande honte pour les magistrats qui se disent indépendants. Indépendants en quoi ? Il faut qu’ils nous le montrent. L’affaire Mamadou Diop demeure la meilleure occasion pour la justice sénégalaise, de montrer son indépendance, et sa bonne foi. Oui la justice traine, oui cette justice est entrain de surfer dans le désastre.

[Entretien] Mamadou Diop, sa vie, ses ambitions, ses dernières confidences: Gorgui Diop raconte son frère et crache ses vérités
Selon vous qu'est-ce qui bloque le dossier?

Notre sentiment est que le pouvoir actuel, n’est pas prêt à engager, une confrontation avec la hiérarchie policière. Hors, on ne peut pas juger les exécutants et épargner les donneurs d’ordre. C’est tellement évident que lors du procès qui s’est tenu devant le tribunal correctionnel de Dakar, le 27 Décembre 2012, le Commissaire Sy, document à l’appui, avec beaucoup de fierté s’est permis de dire que ce sont « les autorités actuelles qui ont présenté ma candidature aux Nations-Unies ». Donc ceci ça veut dire, tout ce que ça veut dire !
Tout ce qui bloque sur ce dossier, les Sénégalais sont en train de le vivre, et ce qui nous étonne c’est le silence de la presse sur certaines nominations. Les responsables comme Kodé Mbengue, Pape Mafall Ndiaye, sans parler de Harouna Sy sont en train de gérer les destinées de cette Police nationale qui peine à retrouver ses marques. Les éléments de l’enquête administrative au sein de la Police, doivent être rendus publics pour que les sénégalais, et les familles des victimes comprennent ce qui s’est réellement passé. Les responsabilités doivent être situées. La famille DIOP ne va jamais avaler ce clair-obscur. Le Traitre Mbaye Ndiaye (Ndrl : ancien ministre de l’Intérieur) fait partie de ceux qui ont contribué à ce blocage. A partir de maintenant nous allons engager la deuxième phase du combat, pour que ces autorités comprennent que nous ne sommes pas prêts à lâcher ce combat. Comment comprenez-vous les nominations de Kodé Mbengue et de Pape Mafall Ndiaye ? Comment allons-nous comprendre que ces gens qui sont des éléments-clés de cette barbarie policière, puissent par nos autorités actuelles ? Ce qui bloque vraiment c’est ceci, les autorités jouent du clair-obscur, ils font dans la traitrise et dans l’amnésique. Ces gens ont choisi de soutenir l’injustice et la barbarie, il faut qu’on leurs mettent devant leur responsabilité, et cela protégerait notre système sécuritaire, et de protection des sénégalais.

[Entretien] Mamadou Diop, sa vie, ses ambitions, ses dernières confidences: Gorgui Diop raconte son frère et crache ses vérités
Mamadou Diop se battait contre la candidature de Wade aux côtés du M23. Qu'est-ce que les membres de ce mouvement font pour que justice soit rendue?

Pour l’instant la famille, les amis, le Collectif des familles des fictimes, le Mouvement pour la citoyenneté africaine (MCA), Amnesty international, la Rhaddho (Rencontre africaine des droits de l’homme), la Ligue nationale des droits humains (LNDH), M23 Mbour, sont les seuls à se battre pour que justice soit faite.
Mieux Macky Sall, le jour où Mamadou est tombé, il est venu à la Clinique SUMA, et devant la presse et avec la présence d’un de nos cousins qui le soutenait (Ndrl : Pape Amady Ndao), avait dit qu’il allait porter plainte devant la CPI. Nous en rigolons encore, quand on avait vu se programmer le contraire avec la tentative de faire échapper Harouna Sy vers le Darfour. Et pourtant nous sommes seuls avec notre avocat et les organismes des droits de l’Homme, le Collectif, le MCA, le M23 Mbour. Il faut saluer cependant, le travail de conseil colossal qu’avait mené le Professeur Ibrahima Fall, qui a permis de travailler le blocage du départ de Harouna Sy vers le Darfour.
Le soutien du M23 dans ce dossier, c’est un silence total, un silence inquiétant, jusqu’à présent aucun responsable du M23 n’a réagi par rapport à cette tentative de faire échapper Harouna Sy, et sur les nominations de Kodé Mbengue et de pape Mafall Ndiaye. Avec tous ces actes posés par le M23, que faut-il penser de ces gens qui l’incarnent ? Nous avons affaire à des amnésiques, et une société, une nation, un peuple, ne pourront jamais atteindre le sommet avec ces genres d’hommes. Ils vont essayer de se rattraper, en faisant le déplacement à Mbour, mais nous avons peur que ce ne soit que pour des raisons médiatiques.
Ce qui nous étonne aussi, nous inquiète de la plus belle des manières, c’est la présence des « cinq Bulldogs », des « cinq traitres » du Conseil constitutionnel qui ont conduit à ces morts. Ces énergumènes qui occupent le paysage médiatique, et le M23 ne fait rien, pour nous débarrasser de cette gangrène. Ce mal du siècle que constituent ces cinq traitres du Sénégal, doit être combattu par le M23, mais rien de tout cela n’a été fait. Que faut-il penser de ces politiciens amnésiques ? Hélas le Sénégal n’est pas encore sorti du Canyon de la traitrise ! À cause de ces politiciens amnésiques.

[Entretien] Mamadou Diop, sa vie, ses ambitions, ses dernières confidences: Gorgui Diop raconte son frère et crache ses vérités
Pensez-vous que la justice ira au bout de cette affaire?

Nous continuons à faire confiance en la justice de notre pays. Nous sommes convaincus, que si on lui laisse faire son travail, comme il se doit, rien ne peut s’opposer à ce qu’il aille jusqu’au bout. Mais nous appelons aussi les magistrats à montrer leur sens de responsabilités. Rien ne pourra justifier, un blocage sur ce dossier, dans la mesure où ces nouvelles autorités essaient de clamer partout qu’ils ont donné une indépendance à la justice. Encore une fois, le dossier Mamadou Diop va permettre de voir qui parmi les acteurs de la justice sénégalaise, veulent son indépendance ou son désastre. Qu’ils prennent leurs responsabilités ces magistrats, pour redresser la barre. Les sénégalais ne leur demandent rien d’autre que le sens de la responsabilité.

Votre famille a toujours accusé le commissaire Sy d'être le principal responsable de la mort de M. Diop…

Le Commissaire Sy était le commissaire central de Dakar, qui exerçait au moment des événements un contrôle effectif sur les forces de sécurité. Ce qui veut dire qu’il pouvait leur demander d’agir ou de s’abstenir. En clair, ils écoutaient ses ordres. Dès lors peut-il en être autrement que d’accuser le Commissaire Sy, si l’on sait que les deux conducteurs du dragon disent agir sous ordre de la hiérarchie ?

Mamadou Diop a disparu de manière tragique. Votre famille a du souffrir…

Nous remercions, tous les Sénégalais qui nous soutiennent nuit et jour, qui nous consolent, nous orientent, formulent des prières et envoient des messages de soutien. Nous leur disons un grand merci. Nous ne souhaitons à personne de vivre ces durs moments que nous sommes en train de vivre. La médiatisation d’un événement, c’est une épreuve, mais nous essayons de l’endurer avec sérénité, calme, tranquillité, et responsabilité. Notre seul objectif, pour ce Sénégal, c’est de contribuer à son développement et à sans épanouissement, dans le respect des droits et des règlements.

[Entretien] Mamadou Diop, sa vie, ses ambitions, ses dernières confidences: Gorgui Diop raconte son frère et crache ses vérités
Vous, frère de Mamadou Diop, dites-nous qui était-il.

C’est difficile de parler d’un frère. Mamadou Diop, pour parler de lui, on prend les Mbourois en témoins, les Sénégalais qui ont eu la chance de le connaître et de le rencontrer. Il était un fervent talibé Mouride, qui n’avait d’objectifs que de faire partie des meilleurs serviteurs de l’Humanité que Cheikhoul Khadim montrait dans Huqqal Bukhaou. En ce qui concerne Mamadou Diop, il y a un consensus total sur les qualités qu’il incarnait. Mamadou Diop est le symbole d’une jeunesse vertueuse, d’une jeunesse qui a des ambitions nobles pour son Sénégal. Ce n’est pas n’importe qui qui est tombé à la Place de l’Obelisque. Le Sénégal gagnerait à travailler autour de ce symbole qui est Mamadou Diop. Pour cela je vais vous orienter vers des figures du monde vertueux, comme Serigne Cheikh Saliou Mbacké avec qui il a appris énormément de choses à travers les Daraas, Serigne Bassirou Mbacké Saliou, Sokhna Walo Mbacké Saliou qui le considérait comme son propre fils. Mamadou Diop, c’est tout simplement la sagesse. Ces trente-deux ans sont pleins de bonnes réalisations, aussi bien dans le spirituel que dans le temporel. Des milliers de jeunes sont passés par lui pour pouvoir connaitre Serigne Saliou Mbacké. Il a été le premier à introduire les enseignements de Cheikhoul Kadim, dans les établissements scolaires à Mbour (Ndrl : Le Dahira Tazawoudou Sighar qui regroupaient les collégiens, lycéens et étudiants, dont nous faisions partie est témoin). Sans oublier Serigne Sidy Mbacké qui est son guide spirituel. J’aimerais aussi les étudiants qui veulent servir la sagesse, approche le Professeur Bassirou Dieng de l’Ucad qui connait énormément de choses sur Mamadou Diop.

Dites-nous ses dernières confidences avant sa disparition.

Tout était confidence pour lui, Mamadou Diop, toute sa vie durant, ce qu’il aimait rappeler à tout un chacun, c’est l’existence de Dieu, que la mort est une vérité absolue, et qu’il faudrait rendre une vie utile pour pouvoir faire partie de ceux qui vont servir dignement leur pays. Ses confidences, ne sont qu’une quête d’humanité sans relâche, comme le lui avait suggéré son guide, Cheikhoul Khadim. Si cette humanité existe en nous, partout où nous sommes, nous ferons partie des modèles. Il a été éduqué dans ça.

Avait-il des projets?

Oui! Ses projets sont diverses. Il avait ambitionné de devenir un jour un Maire sans casquette politique à Mbour. Le fait de relancer un audit du foncier à Mbour faisait partie de ses projets, parce qu’il considérait que rares sont les jeunes Mbourois qui bénéficient de leur patrimoine foncier. Tous ceux qui connaissent Mamadou Diop, savaient son penchant pour les Daaras et l’enseignement coranique. Il avait comme projet de mettre un institut islamique de renom à Sindia où il est enterré, Serigne Sidy Mbacké est en train de mettre cela en place. La recherche du savoir et de la connaissance, était sa lanterne. Il ambitionnait de faire des étudiants de l’Ucad des étudiants modèles. Il l’avait déjà commencé, et les responsables de cette université le savent. Il ya encore plein de choses à découvrir sur Mamadou Diop, pour ne pas oublier des projets de revivifications de la culture wolof dans notre village d’origine qui est Guélor (Ndrl : département de Mbour). Mamadou Diop, c’est tout simplement un projet de vie. Et cela ne doit pas étonner, pour ceux qui savent lire au-delà des lignes, sa foi et sa détermination en Khadimou Rassoul, ne peut pas exister sans avoir ces résultats. Mamadou Diop a fait de sa vie un projet de société. Pour ceux qui cherchent des projets, il a déjà ouvert les chantiers ou sentiers, à vous de choisir.

Entretien réalisé par Serigne Talla Diaw



1.Posté par nael sélé le 31/01/2013 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yal na firdawsi done deukouwayam té yallah may gnou kholou mougne grand frére wakh nga lép wayé justice bi guen maag moungi khar ces assassins moy SOUB KHANAHOU WA TALA ndakh saathie boudoul reuthie diaroul yaakhi nélaw

2.Posté par samba le 31/01/2013 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OUI un exemple pour la jeunesse senegalaise !un grand HOMME est parti.kheweul louk jawartou yalna wathie si kawam abadan daahiman

3.Posté par max le 31/01/2013 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un modèle pour la jeunesse de notre pays,yal na firdawsi done deukouwayam
Amine nous ne baisserons pas les bras son combat était le notre et il le restera

4.Posté par a.s le 31/01/2013 20:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

que la terre lui soit legere mes condeleances a tous son pere a bien servit ds la securite avec la gendarmerie avec ses bienfaits il ne ne doit pas etre payer avec l'injustice mais cme croyant on a ou s'appuyer merci

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Cliquez-ici pour regarder plus de videos