leral.net | S'informer en temps réel

Entretien avec Fou Malade: "L’emprisonnement de Karim Wade est une demande sociale"

Fou Malade fait feu de tout bois. Dans cet entretien avec Leral, l’artiste-rappeur de la banlieue, de son vrai nom Malal Almamy Talla, du groupe de rap "Bat’ Haillon Blin D" parle de son engament dans le mouvement Hip Hop, le centre de réinsertion social de Guédiawaye Hip Hop qu’il vient de créer avec des amis. L’homme, qui se définit comme le porte-parole des sans voix, s'est prononcé sur les sujets brûlants de l’actualité.
Entretien :


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Mai 2013 à 10:00 | | 22 commentaire(s)|

Entretien avec Fou Malade: "L’emprisonnement de Karim Wade est une demande sociale"
Vous vous définissez comme un artiste engagé. Expliquez-nous pourquoi ?
Comme l’a dit Frantz Fanon : "Il n’y a pas de destin forclos, il n’y a que des responsabilités désertées. Chaque génération dans une relative opacité doit découvrir sa mission, l’accomplir ou la trahir. Et en Wolof : "Dioguël dox tank ya ngui fii". Donc chaque jeune à l’obligation de s’engager.

Vos détracteurs disent que vous aimez faire du bruit même s’il n’y a rien à dire.
Si, par exemple, les coupures d’électricité dans mon pays ne me regardent pas, ça doit regarder qui ? Je suis un citoyen, même si je me définis comme un citoyen lambda. Si on me coupe chaque jour l’électricité et qu’on me demande de payer une facture qui ne connait jamais de déduction, vous voulez que je me taise ? La vie est chère, on dit que je ne dois pas parler. On tripatouille la Constitution, on dit que je ne dois pas parler. Qui doit parler si je ne parle pas ?

Fou Malade se compare donc à Tiken Jah Facoly ou Alpha Blondy de la Côte d’Ivoire ?
Non, je suis un juste Fou Malade du Sénégal. Je n’ai pas envie de me comparer à qui que ce soit parce que ce n’est pas utile. J’ai peut-être les mêmes ambitions avec ces artistes que vous citez mais peut être pas les mêmes motivations. Moi, j’ai choisi le rap parce que j’ai besoin de parler pour ceux qui ne parlent pas. Je suis artiste et je dois être utile pour ma société.

C’est ce qui explique votre engagement ?
Mais les artistes engagés, qu’ils soient du Hip Hop ou du reggae, interviennent obligatoirement dans les questions politiques. Le Hip Hop et la politique sont deux choses qui sont liées. Le Hip Hop, c’est un discours artistique sur l’actualité.

Pourquoi les rappeurs sont-ils toujours critiques envers les politiques ?
Les politiques ne veulent pas que les rappeurs parlent d’eux. Parce que les autres formes de musique qui parlent d’eux, c’est généralement pour leur demander de l’argent. Mais nous, nous leur parlons pour leur dire qu’il se passe ceci ou cela. Que ceci ne va pas. Qu’il ne faut pas manipuler le peuple. Autrement dit, nous sommes des agents de mobilisation et de conscientisation des masses. Ce qui n’arrange pas beaucoup de personnes surtout les hommes politiques.

Vous êtes le président de l’association Guédiawaye Hip Hop. Parlez-nous de cette association.
C’est une initiative de Diwaan X. C’est un groupe de rap de Guédiawaye qui est venu me voir afin qu’on mette sur pied une association des acteurs Hip Hop de Guédiawaye. Et, quand j’ai donné mon accord, on a convoqué tous les autres groupes de rap, pour créer une association aux métiers des cultures urbaines. C’est ainsi qu’on a créé Guédiawaye Hip Hop. Et on est parti à la recherche de partenaires qui nous ont aidés à construire ce centre.

Quelle est l’utilité de ce centre?
Dans ce centre nous enseignons le graffiti, le break dance, le rap, le disc-jockey et tout ce qui tourne autour du Hip Hop. Il y a aussi la "Clinique juridique" qui s’occupe des jeunes qui sont en conflit avec la loi, les repentis, etc. Il y a des conseillers juridiques qui nous viennent en aide sur des questions liées aux droits. Tout cela se passe dans le cadre du Hip Hop. C’est à dire comment le Hip Hop peut aider à une meilleure insertion sociale des jeunes. Chaque samedi, nous organisons un concert de Hip Hop et tous les jours, il y a une formation en écriture, en graffiti, en musique assistée sur ordinateur, en métiers de la composition de son, etc. On anime également des conférences sur les violences faites aux femmes dans la banlieue, sur la délinquance, la citoyenneté etc. Nous voulons que ce centre ait un impacte sur la vie socio-économique et culturelle des populations de Guédiawaye.

Avez-vous eu l’adhésion des jeunes de la banlieue?
Oui ! Chaque jour, des jeunes viennent adhérer à l’association. Certains expliquent leur problème. D’ailleurs, je précise que, parmi eux, il y en a qui ont fait 8 à 10 ans de prison. C’est eux qui nous aident sur les questions liées à la délinquance.

Comment devient-on membre de l’association?
Il suffit juste d’acheter une carte de membre. Et chaque membre a droit à une formation de son choix. Et c’est pour deux mois de formation gratuite.

Vous avez tantôt parlé de partenaires qui vous ont aidés. Qui sont-ils?
D’abord, il y a la ville de Guédiawaye qui a mis l’espace à notre disposition, ensuite Eiffage Sénégal qui nous a aidés à construire les locaux.

Que pensez-vous de l’interdiction de la marche du Pds dans la banlieue?
Ce n’est pas normal. Personne n’a le droit d’interdire une marche au Sénégal. Je précise que le Préfet n’a pas le droit d’autoriser ou d’interdire une marche. Les organisateurs doivent juste l’informer. Sous Wade, les préfets ont abusé de leur autorité pour se comporter de la sorte. Maintenant, les choses ont changées. La rupture doit être partout. Les nouvelles autorités doivent laisser les gens manifester librement leur opinion pour nourrir la démocratie.

Même s’il y a une menace de trouble à l’ordre public ?
Quel trouble ? Mais l’Etat a le devoir d’encadrer les marches. C’est tout.

Le Pds n’est-il pas victime de ce qu’il faisait lorsqu’il était aux affaires?
Il ne faut pas avoir de la haine ou un sentiment de vengeance. Nous sommes tous des Sénégalais. Si l’ancien régime utilisait ce genre de procédés, les nouvelles autorités ne doivent pas faire autant. Le droit de marcher est inscrit noir sur blanc dans la Constitution de notre pays. Il faut laisser le loisir à toute personne qui a envie de marcher de le faire.

Etes-vous d’accords quand les libéraux parlent de cherté de la vie ?
Quand ces gens-là (les libéraux) parlent de la cherté de la vie, c’est surprenant et même rigolo. Mais leur véritable préoccupation, c’est la libération de Karim Wade. D’ailleurs, je leur demande pourquoi les voleurs de poulets de la banlieue doivent être emprisonnés et pas Karim Wade ? Parce que tout simplement ceux-là, sont issus de familles pauvres. Je suis parfaitement d’accord avec la nouvelle démarche de la justice.

Justement qu’en est-il des jeunes du M23 qui sont en prison ?
Beaucoup de gens disent que nous les avons oubliés, mais ils ne comprennent rien. J’étais en charge de ce dossier au sein de Y’en a marre. Pas plus tard que la semaine dernière d’autres ont été relaxés. Il ne reste que quelques-uns. Parmi eux, certains sont accusés de viol, de vols aggravés etc. Je suis, au jour le jour, l’évolution de leur dossier. Je pense qu’ils retrouveront bientôt leur famille comme les jeunes de Yembeul et de Yarakh.

Plus d’un an après l’avènement du nouveau régime, les Sénégalais se plaignent toujours de la cherté de la vie. Le Y’en marre semble être aphone.
C’est totalement faux. Ce qu’il faut savoir, c’est que le Y’en a marre ne fonctionne pas comme les partis politiques. Nous sommes un mouvement associatif. Le 18 janvier dernier, le Y’en a marre a organisé une conférence de presse suivie d’un rassemblement pour demander à ce gouvernement de respecter ses promesses de campagne. Nous avons dit que la vie est chère, que la question de l’emploi des jeunes reste entière et dénoncé la justice à deux vitesses, la transhumance, l’impunité entre autres. Toutes ces questions ont été soulevées. Donc est ce que Y’en a marre doit choisir de parler tout le temps à la presse. Non ! Ce n’est pas sa posture. Nous ne sommes pas des politiciens professionnels.

Votre ami Pacotille a décidé de militer dans le Pds. Qu’en pensez-vous?
Pacotille est un Sénégalais. Il a le droit de militer là où il veut. Il se voit bien dans le Pds, c’est son choix.

Fou malade va-t-il militer demain dans un parti politique ?
Non, non ! Je suis et je reste un militant de Y’en a marre. Le Y’en a marre est apolitique.

Et si vous nous parliez de votre dernier Album ?
Bataillon Blin D, le groupe dont je fais partie, a sorti un album qui s’appelle « Résistant ». C’est un album de 16 titres. Le titre le plus connu s’appelle "Sénégaal". Dans cet album, nous avons parlé des problèmes du Sénégal. Nous nous sommes inspirés des événements politiques de 2011 à 2012. Nous avons parlé de la candidature de Wade et de l’engagement des jeunes dans la lutte contre l’impunité, de l’emprisonnement de Karim Wade et de toutes les autres personnes qui ont volées les deniers publics. Dans l’album, nous avons parlé aussi des grands hommes africains comme Krumah, Sankara, Mandela, Cheikh Anta Diop… Une manière de rendre hommage à ces figures-là. Ils ne sont plus là, mais leurs discours et leurs messages sont encore là. Nous continuons leur combat.

N’aviez-vous pas dansé plus vite que la musique en parlant de l’emprisonnement de Karim Wade ?

C’était une demande sociale. Il faut que tous les voleurs de milliards soient envoyés en prison.

Vous voulez dire que Karim est un voleur?
C’est un voleur. Moi je dis que Karim est un voleur. C’est un très grand voleur !

Qu’en est-il de la promotion de "Résistant" ?
Nous avons fait le tour des quartiers de Dakar. De Rebeuss à Koutal et de Koutal à Diourbel et les maisons d’arrêts et de correction du Sénégal. Le message est bien accueilli, l’album a été bien vendu. Nous avons fait des caravanes et organisé des concerts au Centre culturel français et partout dans le pays. Nous avons récemment été aux Etats-Unis, dans l’Ohio, à l’université de New York, où nous avons fait une conférence sur la musique et les changements sociaux. Nous avons aussi organisé des concerts à Washington. Au mois de septembre nous repartirons aux Etats-Unis pour une tournée.

A quand votre prochain album ?
On y travaille !

Entretien réalisé Lamine DIEDHIOU (www.leral.net)




1.Posté par zer le 13/05/2013 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

regardez moi ce con! la demande sociale, c'est la vérité sur les biens mal acquis!pas l'emprisonnement de karim

2.Posté par joe sylla le 13/05/2013 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et le mutisme de YEM une hypocrisie

3.Posté par mouuuuuuuu!!!!!!!!!!!!!!! le 13/05/2013 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça se voit que c'est un véritable "fou malade". Accuser quelqu'un de vol sans preuve, Monsieur, est un délit plus grave que voler!!!!!!!!!!! Sale con!!!!!!!!!!

4.Posté par balioo le 13/05/2013 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on nous son vrai prénoms et son vrai nom de famille, on comprend plus vite. Tu ne représentes que ta seule tête.

5.Posté par zao le 13/05/2013 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

arrêtez d'employer des expressionsqui disent le contraire de votre pensée "demande sociale" pour un "emprisonnement"
n'importe quoi

6.Posté par gang le 13/05/2013 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

via les commentaires sur l'article,on voit bien que le fort de certains sénégalais c'est de critiquer par des insultes.belle mentalité!!!!

7.Posté par laaayelow le 13/05/2013 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Karim wade un voleur, peut ètre. Mais ce qui est en tout cas sùr c'est que toi tu es un agresseur, Gaston ne me démentira pas.

8.Posté par ELMA le 13/05/2013 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'en est il d notre cher President si Karim est un voleur ?Faites ns des critiques objectives,perspicaces et constructives pour ns sortir d l'orniere.Malheureusement ds ce pays on donne la parole a tt le monde[incultes,ignorants,athees,vulgaires"rappelez vs des premieres paroles de sa chanson avec pacotille'].Pauvres de nos oeilles et yeux,on entendra et verra du tout

9.Posté par tapha thiam le 13/05/2013 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il croit etre inteligent ms non pour quelqun qui se disedefenseur des citoyens en accusant gratuitement karim c un fou pas un exemple pour ce pays

10.Posté par moisie le 13/05/2013 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA SURVIE DU PDS
Doudou Wade et sa bande veulent prendre le navire Bleu en otage
C’est vrai que la survie du Parti Démocratique Sénégalais (Pds) est une question cruciale dans le champ politique sénégalais.
Et pour cause, des gens malintentionnés à l’image de Doudou Wade, Modou Diagne Fada, Tafsir Thioye entre autres veulent prendre en otage le navire bleu.
Ces derniers pensent que cette stratégie de prise en otage passera sous silence à travers des shows médiatiques montés de toute pièce.
En effet, s’ils pensent que la politique n’est rien d’autre que de faire du bruit, ils doivent alors déchanter et accepter la réalité en face.
Aujourd’hui, le comité directeur du Parti Démocratique Sénégalais n’est rien d’autre qu’une coquille vide.
Et pour cause, ceux qui le président aujourd’hui n’ont ni le poids politique nécessaire ni une base solide encore moins des militants convaincus.
Car, les plus méritants ont cessé de prendre part aux rencontres de ce comité tout en restant fidèle à Me Abdoulaye Wade
D’ailleurs, s’ils restent dans le parti bleu, c’est à cause de Me Abdoulaye Wade et non à cause de ce petit groupe de minables.
Leurs stratégies consistent à créer des fédérations dans le seul but de placer des hommes à eux qui n’ont aucune expérience politique.
Doudou Wade et sa bande doivent savoir qu’ils ne sont pas capables de diriger le Parti Démocratique Sénégalais (Pds).

11.Posté par raison le 13/05/2013 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mercie fou malade tu ya bien parlais,mais vous qui le critiquè vous n'ètes que des cons vous ne rèflèchisser pas ,,

12.Posté par Layefaye le 13/05/2013 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sacré Sénégal un fumeur de yamba double d'un agresseur qui nous fait la leçon. Le voleur c ton frère directeur de la Rts qui a double son salaire par deux et nomme l'analphabéte Fofana Seck a la direction commerciale pour faire des deals. Nous sommes au courant de l'argent cash qu'il lui verse tous les mois dans son bureau

13.Posté par xmen le 13/05/2013 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci fou malade la caravane passe les chiens vot jrs aboyer

14.Posté par SALIOU DIENG ZALTAMBA le 13/05/2013 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle demande sociale vous parler Malal ? Vous étes vraiment un énerguméne et tu es décevant. La demande sociale c'est la chéreté des denrées de premiéres nécessités.La demande sociale c'est l'emploie des jeunes et surtout la FORMATION. Je ne suis pas du PDS pour défendre karim Wade , je suis de L'URD de Djibo Leity KA et fiert de l'étre mais ceux qui se sont enrichis dans le reigne D'Abdoulaye Wade sont nombreux dans ce pays.On les connais tous car avant 2000 c'étaient tous des pauvres qui n'avaient pas un million dans leurs comptes bancaires aujourd'hui ils sont devenus des milliardaires et méme leurs femmes sont milliardaires et pourtant la CREI ne les a pas convoquer peut étre par les charges qu'ils occupent mais tot ou tard ils passeront là ou ils ont fait passé Karim Wade. Qui a les mains plus sales que ceux qui nous dirigent aujourd'hui. Parceque Malal tes fréres sont biens traités par le pouvoir que tu ferme les yeux sur tout cela alors tu n'es pas sérieux.Cette traque des biens mals acquis ne propérera jamais c'est du cinéma et tu n'as pas le courage de dire la vérité.Tu es méconnaissable Malal et j'aimerai bien te voir en face,les yeux dans les yeux pour te cracher sur le visage.

15.Posté par rg le 13/05/2013 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vraiement ,cette personne c'est la presse qui nous amerde ,pourquoi ces fumeurs de chavre indien
,cocoine ,sil vous plait respecter nous ,au moins ,il faut comparer ces deux hommes ,c'est insulter karim ,mais on comprend pourquoi on lui tend les micros avec la complicité de leur hypocrite fréres

16.Posté par khoury le 13/05/2013 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un vrai malade ce type et qui n'a rien compris. la demande sociale c la baisse des prix, l'amélioration des conditions de vie des sénégalais. la traque des bien mal acquis ne concerne pas uniquement karim wade. arretez de fumez et redescendez sur terre.

17.Posté par khass le 13/05/2013 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

malade mental fumeur de chamvre indien

18.Posté par Kebe le 13/05/2013 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fou est vraiment nul et très nullllllllllllllllllllllllllllllll

19.Posté par naga le 13/05/2013 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Président Macky SALL, n’est pas un politicien !
C’est comme on a habitude de dire, dans l’ordre naturel des choses que l’opposition, s’oppose.
Pour autant, faudrait-il laisser s’installer anarchie et cheinlit, accepter que la volonté populaire majoritaire librement exprimée ne soit pas respectée ? Le cas échéant, ce serait le triomphe des démagogues, du Démon, du Malin Génie. Dans le registre de Descartes, de Malin Génie, c’est un Satan.
Au titre de la stricte vérité et de la prudence épistémologique dans sa formation la plus élémentaire, quelques fois, en certaines occasions, il faut faire quelques rappels. Ce, à toutes fins utiles et pour faire barrage à tous ceux qui sont où qui seraient susceptibles de créer, installer, une situation pré-insurectionnelle au Sénégal.
Dans leur écrasante majorité, comme ce fut le cas au second tour de la Présidentielle, les Sénégalais auront salué la pertinente décision prise par l’autorité administrative d’interdire une marche pseudo-citoyenne en grande banlieue dakaroise.
Ainsi extraordinaire que cela puisse paraître, cette marche pseudo-citoyenne, on la doit à l’imagination des personnages toxiques, à des personnages vaccinés de venin, immunisés (naturellement) contre toutes les formes de nausée. Y compris, SVP, les plus atypiques.
Peut on, un instant, une minute seulement imaginer le Président Macky SALL revenir sur son engagement Solennel de réduire de deux 2 ans son mandat de Sept (7) ans ?
Dans notre Panthéon, il y a de grandes figures. Sans y nullement, aucunement être obligé, le Président Macky SALL en tous ses risques et périls prit l’engagement de réduire la durée de son mandat de Sept (7) à cinq ans. Au propre comme au figuré, le Président du Sénégal actuel n’est pas un politicien. Ce, dans le sens le plus tragique et le plus caricatural du mot du vocable. Pour savoir ce qui est un politicien, il suffit de relire Machiavel.
Dans la faune politicienne du Sénégal, il y a énormément de personnages qui feraient mieux de se terrer à carreaux ou de faire le profil bas .Ce tellement, ils auront commis des déviances par rapport aux valeurs Sénégalaises les meilleures et les plus authentiques. En matière de leçon ils sont irrecevables. Il y a pour la bonne gouverne des jeunes générations .Un éminent texte de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké intitulé AKHIROU-ZAMAN. Cette locution traduite dans certaines langues signifie Fin des Temps.
Dans tous les cas de figure et face à l’agitation fébrile de personnages machiavéliques à tout point de vue, il faudrait remettre les pendules à l’heure, C’est en des termes simples que l’hygiène sociale qui commande de le dire, de le rappeler.
Tout à son honneur le Président Macky SALL aura choisi une éminente Dame pour inaugurer la Présidence du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE).
Il s’agit sans plus ni moins de Madame Aminata TALL qui se trouve être éminente professeur de lettres Modernes et qui eut à présider aux destinées d’une des villes les plus symboliques du Sénégal : Diourbel.
Qu’on le veuille ou non, ce sera tout à l’honneur du Président SALL que d’avoir accepté, encouragé la possibilité donnée à tous les citoyens que de saisir le Conseil Economique,Social et Environnemental. Pour cela, 5000 Signatures en bonne et due forme, suffisent.
Ce que Jurgen HABERMAS visait comme espace public, c’est l’honnêteté intellectuelle qui commande d’en appeler à un peu plus de sens de la responsabilité. De ce point de vue là, de quoi s’agit-il exactement ?
La répétition, comme on a coutume de dire, n’a que des vertus pédagogiques, didactiques.
La répétition, tous les hommes, toutes les femmes pédagogues en bonne foi ne peut qu’avoir des vertus thérapeutiques.C’est plus que de notoriété publique, que le Président Macky SALL incontestablement homme d’honneur, de refus et de convictions fortes, ne peut qu’avoir de nobles ambitions pour le Sénégal, voire l’Afrique qui s’honore de lui. Ce n’est pas rien que sa devise décline ainsi: Patrie avant le Parti.
Il ne saurait être diabolisé par des personnages au passé plus que trouble et aux convictions successives.
Alors candidat à la magistrature Suprême, Macky SALL eut à donner son point de vue sur les conclusions des inédites et historiques Assises Nationales. Il s’agit là d’un autre point de notre histoire nationale récente qui mérite d’être retenue.
Avec la possibilité aujourd’hui donné à cinq mille (5000) citoyens de saisir chaque fois que de besoin, le Conseil Economique, Social et Environnemental, on peut dire qu’il y a une nouvelle aération dans l’espace public tel que défini par J. HABERMAS. En Suisse il y a les systèmes de la pétition de la votation qui permettent aux citoyens de s’exprimer, de se faire entendre par ceux, qui ne sont pas au sommet de l’Etat.
Pour les spécialistes les plus pointus de l’histoire des idées politiques. Ces systèmes font partie des legs de Jean Jacques Rousseau et de Montesquieu.
Souvent, malhonnêteté intellectuelle aidant, de mauvais procès sont faits à notre Président. C’est le cas, dans une énumération non exhaustive, en ce qui concerne le prix du riz, les loyers, les taux d’intérêt dans le domaine de la banque finance. Dans tous les cas de figure, le peuple ne saurait être dupe.
Dans l’histoire des idées politiques et dans la postérité théorique du florentin Nicolas Machiavel, il y a les figures du démagogue et du populiste. Pour le démagogue, le peuple n’est qu’une grosse bête à caresser dans le sens du poil, à flatter et à qui il faut promettre le Paradis, à qui il faut dire : « demain, on rase (gratis) ». Macky Sall, loin sans faut, n’est pas du genre et c’est tout à son honneur.
Les sorties intempestives et rancunières de l’obstructeur marginal (que vous savez) n’y changeront rien, strictement rien. Nous sommes au Sénégal qui se trouve être un petit pays :
un gros village comme on dit de manière triviale, où on sait qui est qui.
Une fois de plus, il y a ce qui suit et devrait être profondément médité par tous ceux qui sont de bonne foi. Ce, au sens où l’entendait E.Kant le célèbre philosophe allemand de Koenisberg. Elu avec plus de 65% au deuxième tour, le jeune Président Macky SALL, en dernière instance, en dernière analyse, n’a de compte à rendre qu’au peuple Sénégalais majeur. Pour mémoire et à l’attention de tous les comédiens, à l’attention des amnésiques volontaires, le jeune Président hérita d’un pays saccagé, pillé par les prédateurs plus que voraces et cyniques.
« L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des tâches et la lenteur des accomplissements mais, elle justifie l’invincible espoir ».
Ces propos qui précèdent, nous les devons à une des plus grandes figures de l’histoire mondiale contemporaine qu’est Jean Jaures.
Les jeunes compatriotes qui élirent Macky à la magistrature Suprême ne peuvent qu’être fier du chef de l’Etat qui est né après l’Indépendance et qui n’est pas un politicien.
Tout le reste, osons le dire, le marteler n’est que bavardage. Heureusement, c’est le destin de tout bavardage que, de se taire devant le sérieux de l’histoire. Il faut reconnaître et nécessairement le déplorer qu’il y a encore dans le lourd héritage de véritables kystes, des taupes et d’autres encagoulés au sens où l’entendait le professeur Babacar SINE.
Ceux-là ! malgré les masques, malgré tous les déguisements feront tout, absolument tout, pour qu’au final, le bilan de la seconde Alternance soit globalement négatif.
C’est au Mbégnou Ghana, (prince du Ghana), Macky de veiller à cela.
Le Tout Puissant en qui ils font semblant de croire ne les laisserait pas faire Incha Allah Mamadou Amadou Tamimou WANE
PCA « SSPP / Le Soleil »

20.Posté par ALFOUSSEYNOU BATHILY le 13/05/2013 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PACOTILLE EST PLUS HONNÊTE QUE CE FOU. MALADE IL A OPTE CONTRAIREMENT A CE POLITICIEN CACHE .COMMENT QUELQU'UN QUI SE RÉCLAME DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PEUT IL PROFÉRER DES ACCUSATIONS AUSSI GRAVES?IL ME RAPPELLE SON GRAND FRÈRE L'ACTUEL DIRECTEUR RTS QUI LORSQU'IL ÉTAIT A 7FM(en 2002)CRITIQUER WADE.UNE FOIS QU'ON L'A CASE DANS MINISTÈRE,IL EST DEVENU MILITANT DU PDS.FOU MALADE NE PEUT PLUS PARLER.C'EST FINI.TOUS LEURS PROJETS ONT ÉTÉ FINANCE PAR LE YOKUTE.DANS CE PAYS LA MEILLEURE FAÇON DE RÉUSSIR EN POLITIQUE C'EST DE FAIRE L'ECOLE DE ALIOUNE TINE

21.Posté par boy dakar le 14/05/2013 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

talla de tout un pays levez vous;;;;;;;;aidez malal a se soigner car le yamba commence a avoir raison de lui!!!!!!

22.Posté par cheikh diop le 14/05/2013 02:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut accepter la vérité que vous malal vous disent ho sénégalais ait le courage de dire la vérité ce décline ses n'est qu'un fou mais pas lui

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Cliquez-ici pour regarder plus de videos