leral.net | S'informer en temps réel

Erection d’un marché devant le centre de santé de Mbour: La colère du personnel médical

A cause de l’occupation de la devanture du centre de santé de Mbour, le personnel médical est vent debout contre la présence de marchands occupant leur lieu de travail. Une situation invraisemblable.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Novembre 2021 à 09:58 | | 3 commentaire(s)|

Erection d’un marché devant le centre de santé de Mbour: La colère du personnel médical
C’est une cohabitation improbable: les travailleurs du centre de santé de Mbour ont observé hier un sit-in, pour protester contre l’occupation anarchique de l’entrée de leur lieu de travail par des marchands. Ils étalent même leurs produits devant la structure sanitaire. Ce qui perturbe fortement le mouvement des ambulances. Cette situation fait enrager le personnel soignant.

En signe de protestation, ce personnel a arboré des brassards rouges et arrêté le travail pendant quelques heures, pour dénoncer cet envahissement des vendeurs. Et les travailleurs des 32 postes de santé que polarise le district sanitaire, sont venus prêter main forte à leurs camarades. Dame Seck, le Secrétaire général de la sous-section Unsas du district de Mbour, décrit des scènes invraisemblables : «La proximité du centre de santé et du marché central, fait que les charretiers, chauffeurs de taxis-clandos, marchands de légumes et de friperie érigent les allées de la structure en domaine commercial et de stationnement, rendant difficile l’accès du centre pour les usagers qui sont très souvent dans une situation d’urgence de soins.»

Si on y ajoute le concert de casseroles et les marchandages bruyants, l’environnement devient invivable pour les malades et soignants. «La cacophonie résultant de leurs agissements perturbe carrément la quiétude des malades hospitalisés et, comme vous le savez, le repos constitue une part essentielle dans la prise en charge des malades. Le personnel soignant aussi n’est pas épargné et, est très souvent victime de l’acharnement des occupants qui le prennent pour cible, quand il essaie d’intervenir pour faciliter l’accès aux malades. Même le personnel de santé éprouve d’énormes difficultés lors des évacuations des malades au centre de santé. Le spectacle inimaginable qui s’y déroule au quotidien exaspère l’ensemble des travailleurs du district sanitaire de Mbour», déplore Dame Seck.

Selon lui, l’irréparable s’est produit le lundi, à cause de cette situation. «Nous avons perdu un patient parce que la voiture qui le transportait, ne pouvait pas accéder au centre de santé, car l’entrée était occupée par des marchands. Il a rendu l’âme à cause de l’occupation anarchique qu’il y a devant l’hôpital. Tout le monde sait qu’une ur­gence ne peut pas attendre et c’est dommage», regrette le Secrétaire général de la sous-section Unsas du district de Mbour.

La sous-section Sutsas du district de Mbour condamne cette situation qui favorise le retard de prise en charge des patients. «En tant que syndicat de développement, nous avions adressé une lettre d’information à l’autorité, datée du 5/11/2021, et nous nous félicitons de sa réaction d’envoyer des Forces de défense et de sécurité pour déguerpir les occupants. Malgré cette action de la police, nous avons constaté que les occupants reviennent à chaque fois que les Forces de sécurité quittent les lieux. Le comportement irrespectueux de ces acteurs du désordre nous a poussés aujourd’hui (hier), à tenir un sit-in devant la porte du centre de santé et un point de presse, pour alerter les populations. Nous sommes prêts à paralyser tout le système de santé, si rien n’est fait», avertit M. Seck.

Les travailleurs demandent à la mairie et au Préfet de Mbour de résoudre définitivement ce problème, pour un climat social favorable, pour une meilleure offre de soins, informe "Le Quotidien".

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page