leral.net | S'informer en temps réel

Escroquerie ou charlatanisme: Le cordonnier usait de prières mystiques pour plumer ses victimes

Le Commissariat d’arrondissement de Grand-Yoff a envoyé un cordonnier du nom d’Omar B., habitant Pikine, à la citadelle du silence. Le mis en cause sillonnait les rues pour déplumer les honnêtes citoyens, grâce à des incantations mystiques.


Rédigé par leral.net le Vendredi 11 Juin 2021 à 10:06 | | 0 commentaire(s)|

Escroquerie ou charlatanisme: Le cordonnier usait de prières mystiques pour plumer ses victimes
Les femmes des Hlm Patte d’oie, Grand-Yoff et environs peuvent désormais vaquer à leurs préoccupations. La Police de Grand-Yoff a mis le grappin sur le cordonnier Omar B. qui les écumait. Ce dernier, en effet, sillonnait la zone pour rencontrer de paisibles citoyens qu’il dépossédait de tous leurs biens, grâce à des incantations mystiques.

Il suffisait qu’il tende sa main à un inconnu pour que ce dernier lui obéisse au doigt et à l’œil. La dame F. D. B. l’a appris à ses dépens. Marchant tranquillement pour rejoindre son domicile, elle a eu la malchance de croiser sur son chemin O. M. B., habitant Pikine, cité Lobat Fall, âgé de 26 ans, qui lui demande le domicile d’un marabout.

Ce qui n’était qu’une stratégie du charlatan pour distraire la dame. Nos sources renseignent par ailleurs, que c’est à cet instant précis qu’un autre jeune a surgi pour dire qu’il était le marabout en question. Ce dernier n’était personne d’autre que le complice de O. M. B.

Sur ce, le soi-disant marabout invite la dame à formuler des vœux sur une pierre et de la lui remettre. Un geste qui sera fatal à F. D. B. parce qu’à cet instant précis, elle n’a plus aucun contrôle sur elle-même et donne son téléphone au charlatan. Elle se rend ensuite à son domicile pour récupérer deux autres téléphones portables de ses amies, pour les remettre au charlatan.

Par la suite, les proches de la dame, voyant que cette dernière était sur le point de défaillir, ont eu le réflexe d’interpeller la personne avec qui elle parlait et d’aller la mettre à la disposition des limiers de Grand-Yoff.

Auparavant, une autre dame du nom de M. Nd. a eu à subir, au début du mois de mai, les agissements malsains du sieur Omar B. qui avait déjà dérobé des téléphones portables de marque Samsung A11, A10, un Ipad, un téléphone portable simple de marque Samsung.

Tout ceci viendra corser le dossier du marabout-escroc. Il sera placé en garde-à-vue et déféré au parquet pour escroquerie au charlatanisme. Leur modus operandi ressemble fortement à celui des faux marabouts de Kabada, qui ont été mis aux arrêts par le passé.






L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos