leral.net | S'informer en temps réel

Exclusif Leral ! Daouda Mbow et l'homme d'affaires I. S. entendus par les pandores de la SR, l'enquête loin d'être bouclée : Comment Thione Seck s'est "himself" roulé dans une fausse...mélodie de milliards

En plaidant l'inconscience de son client, Me Ousmane Sèye était loin de prêcher pour la chapelle de son client de renom et ami, Thione Ballago Seck. Car, à force de "creuser" dans cette affaire, qui continue d'alimenter les débats, nous avons pu glaner que "Thione aurait "été envoûté".


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Juin 2015 à 08:00 | | 0 commentaire(s)|

javascript:void(0)

Exclusif Leral ! Daouda Mbow et l'homme d'affaires I. S. entendus par les pandores de la SR, l'enquête loin d'être bouclée : Comment Thione Seck s'est "himself" roulé dans une fausse...mélodie de milliards
Invitées à étayer leur propos, nos sources, au fait de cette affaire, rappellent que "pour qui connait la lucidité et la clairvoyance de Thione Seck, cela devrait surprendre qu'il tombe aussi bas". Quoi qu'il en soit, il nous revient que "Papa Thione" pour reprendre le surnom de ses inconditionnels, "est et reste une victime". Il serait victime d'une ruse perfide, d'une cabale réglée comme sur du papier à musique. Que nenni, balaient nos informateurs au parfum de l'esclandre. Qui jurent la main sur le cœur, que Ballago "chante faux. Il a joué, avait l'habitude de jouer avec ce réseau et a perdu". A les en croire, "Thione était au courant de tout et avait l'habitude, comme d'autres célébrités de la place d'emprunter ainsi de l'argent"

Que s'est il passé au juste? Il y'a un mois de cela, il a été approché par des "gens disons plutôt des escrocs, trafiquants". Lesquels, s'étant présentés comme des promoteurs de spectacle en "live" . Bien nippés, avec tout l'arsenal digne d' imprésarios dit "agents tour", ils ont alors proposé à Ballago un marché "win-win" (gagnant-gagnant) avec en ...point d'orgue une...centaine de concerts en Europe sur une période d'un an.

Joignant la parole à l'acte, ils remettent une mallette contenant 50.000 euros à "l'homme des rêves de Diaga". Et, pour mieux berner "papa Thione", ces aigrefins ont eu l'intelligence de rimer de vrais coupures en Euros en bas et sur deux rangées en haut de la mallette. Mais, toutes les liasses rangées dans l'intervalle étaient alors fausses. Puis, ils lui remettent un autre sac des millions de dollars.

Quelques jours passent, les "agents tour" repassent voir Ballago et lui font part de leur "petit souci", c'est à dire un besoin pressant d'argent en liquide de francs Cfa pour 85 millions Cfa. Un d'entre eux fera la remarque à Thione comme quoi que leur patron devait venir de la Suisse aux fins de parapher enfin le contrat. Ce que Thione Seck lui a donné. "Mais, il est allé emprunter, comme à l'accoutumée, de l'argent à Daouda Mbow et à un certain I. Sarré, célèbre homme d'affaires", nous souffle-t-on. Pour le premier, il demandera un prêt de 10 millions de francs de Cfa mais promet de lui rembourser...30 plaques (30 millions Cfa) et pour le deuxième, Ballago lui demandera de lui prêter d'urgence 20 briques pour ...50 millions FCfa.

Les jours passent, Thione ne revoit plus ses "agents tour" et se voit confronté à une pression tenace de ses créanciers. Qui lui réclament leurs sous "gagnés à la sueur de leur front".

La suite est connue: quelques jours après Thione Seck est alors arrêté. "C’est en ce moment qu’il s’est rendu compte que les sacs contenaient des faux billets (de banque)", avait d'ailleurs confié l’avocat du leader de l’orchestre "Ram Daan", dans les colonnes du journal Libération.

"Vous n’allez sans doute pas le croire", poursuit Me Seye qui confie avoir recueilli de son client des aveux selon lesquels, il n’a pas participé à cette affaire de son plein gré. "Thione Seck m’a expliqué qu’il a été marabouté et pendant deux jours, il ne savait plus ce qu’il faisait. Thione Seck est un homme de principe. Et ceux qui le connaissent savent qu’il est impossible qu’il fasse certaines choses. Il m’a dit que c’est le destin qui l’a voulu ainsi mais cette affaire ne reflète pas une personnalité de Thione Seck". Que nenni balaient t'on d'un revers de main! Car, Thione "n'est pas sans savoir l'existence de ce réseau assez huilé". Pour ainsi dire "qu'il n'a pas tapé fortuitement à ces deux portes".

La machine à sous a été bel été trouvé chez Ballago, le FBI effectivement entré dans la danse

Aux dernières nouvelles, Daouda Mbow et cet homme d'affaires I. S. ont été entendus par les redoutés pandores enquêteurs de la S.R. Entendu, Daouda Mbow a exhibé la décharge à lui faite par Ballago.
Nous tenons de nos sources que "c'est un vaste réseau assez huilé existant depuis un bon bout de temps .

Parmi leur modus operandi, ce réseau prête a leurs connaissances, par exemple, 10 briques cash et le remboursement est souvent doublé. "Nombre de commerçants ont eu des démêlés avec la justice hors du Sénégal , notamment dans les Emirats Arabes, Dubai etc... pour avoir été berné par ce réseau qui leur a fait le change en fausses devises, c'est à dire avec de faux billets" avons nous appris.

En somme, Tcette affaire est loin, très loin même de connaître son épilogue. "D'ailleurs l'enquête se poursuit", nous dit-on. Nous confirmons que le FBI s'intéresse bel et bien à cette affaire d'aigrefins aux relents de blanchiment de capitaux.
Nous y reviendrons!




Cliquez-ici pour regarder plus de videos