leral.net | S'informer en temps réel

Exclusivité Leral: Serigne Bassirou Guèye remplacé ce lundi par Amadou Diouf

Leral est en mesure de vous dire que la sentence est tombée pour le Procureur Bassirou Guèye, qui sera remplacé ce lundi à son poste par Amadou Diouf de la Chambre d'accusation.


Rédigé par leral.net le Lundi 22 Novembre 2021 à 11:59 | | 24 commentaire(s)|

Exclusivité Leral: Serigne Bassirou Guèye remplacé ce lundi par Amadou Diouf
Pour rappel, le Procureur ne peut être changé qu’à la suite d’une réunion du Conseil supérieur de la magistrature et ce sera effectif à 15h.

En effet, ce Conseil qui propose ou donne un avis sur les nominations des magistrats, ne s’était pas réuni depuis 2020. Ce qui a été corrigé et la décision qui avait fait l'objet de beaucoup de rumeurs, a été confirmée.

Ce qui fait que Serigne Bassirou Guèye n'est plus le Procureur de la République, remplacé qu'il est par Amadou Faye de la Chambre d'accusation.

Cv de Amadou Diouf

Magistrat chevronné, Amadou Diouf a 30 ans d’ancienneté au sein de la magistrature. Amadou Diouf est en effet de la promotion 91. Il avait même été pressenti comme Procureur de la République en Octobre 2006. Ce sera finalement Ousmane Diagne qui sera choisi par le Président Abdoulaye Wade.
Et il faut aussi savoir que le magistrat Amadou Diouf a bouclé ses 60 ans est et à juste cinq années de la retraite.

Autre chose importante à préciser et que depuis les indépendances dans notre pays, les postes stratégiques au niveau de la magistrature obéissent à certaines pratiques et logiques. En effet, l’année d’ancienneté pour occuper ce poste de procureur de la république tourne entre 14 et 16 années. Ce fut le cas de Serigne Bassirou Guèye, du magistrat Ousmane Diagne cité plus haut et aussi de son prédécesseur le magistrat Abdoulaye Gaye qui occupait ce poste sous le magistère du Président Abdou Diouf.

Avec ces 30 années d’expérience le magistrat Diouf devrait prétendre normalement à occuper le poste de Procureur Général qui correspondrait à son rang. Cette nomination si jamais elle intervenait reviendrait par exemple à nommer à la section de recherches, unité stratégique de la Gendarmerie, un Colonel de légion comme commandant. Une idée saugrenue et qui ne répond à aucune logique.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page