leral.net | S'informer en temps réel

Farba Senghor : "Oumar Sarr doit quitter. Quand on me dit que Me Wade lui fait confiance, je réponds que j'ai vécu l'expérience avec Idrissa Seck et Macky Sall"


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Janvier 2017 à 10:16 | | 0 commentaire(s)|

Le Parti démocratique Sénégalais traverse des moments très difficiles. A quelques mois des élections législatives, le parti de Wade est dans une l'léthargie et enregistre une série de défections. Suffisant pour que certains responsables tirent la sonnette d'alarme.

Après Pape Samba Mboup, c'est Farba Senghor qui lance un cri de détresse. "Il y a un problème évident qui se pose dans le parti. Oumar Sarr ne fait pas le poids et tout le monde le sait. La représentation du PDS au niveau de la coalition Manko Wattu Senegaal l'a démontré. Tous les Sénégalais sont en train de dire qu'il y a un problème de leadership au PDS et même à Mankoo (...) Au niveau du PDS , il faut une personnalité capable de réunir tous les leaders du parti, discuter avec eux pour mettre en place un programme et une stratégie. Ceci, pour remporter les élections législatives", résume l'ancien ministre.

"Oumar Sarr doit quitter. Quand on me dit que Me Wade lui fait confiance, je réponds que j'ai vécu l'expérience avec Idrissa Seck et Macky Sall. Le Président Wade a toujours dit, « laissez mes Premiers ministres, je leur fait confiance ». Mais quelques semaines plus tard, ils (les PM) étaient obligés de partir. Si au niveau national tout le monde dit qu'il faut une nouvelle tête pour porter le combat du PDS, Me Wade sera obligé de céder et de débarquer Oumar Sarr", affirme Farba Senghor, interrogé par le quotidien L'Observateur.

Poursuivant, il invite le Pape du « Sopi » à revenir au bercail pour donner un souffle nouveau au Pds. "Il est temps que Me Abdoulaye Wade revienne, parce que le PDS ne marche pas du tout. Il doit revenir rapidement et mettre de l'ordre dans le parti pour que nous puissions travailler ensemble. La clé de notre réussite, c'est l'unité au sein du PDS et les partis alliés sincères. Si le PDS est bien géré, il peut gagner les élections législatives de 2017 et imposer à Macky Sall une cohabitation à l'Assemblée nationale. Ces élections sont la clé et la solution des problèmes. Nous sommes dans des difficultés parce qu'il y a un harcèlement quotidien du pouvoir contre nous. Il nous faut une majorité à l'Assemblée Nationale capable de voter l'amnistie pour Karim Wade, de gérer le PDS et le Sénégal", explique-t-il.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos