leral.net | S'informer en temps réel

Fermeture temporaire des universités: Le Sudes-Esr dénonce la mesure de Cheikh Oumar Hanne

Le Syndicat unitaire et démocratique de l’enseignement/Enseignement supérieur et de la recherche (Sudes/Esr) désapprouve la décision du ministre de l’Ensei­gnement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de procéder à la fermeture temporaire des universités. Le syndicat estime que les universités sont des institutions autonomes, dont l’ouverture et la réouverture relève de leurs instances.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Mars 2021 à 19:02 | | 0 commentaire(s)|

Fermeture temporaire des universités: Le Sudes-Esr dénonce la mesure de Cheikh Oumar Hanne
La décision du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de procéder à la fermeture temporaire des universités, à cause de la série de violences qui secoue le pays ces derniers temps, ne rencontre pas l’approbation du Syndicat unitaire et démocratique de l’enseignement­/Ensei­gnement supérieur et de la recherche (Sudes/Esr).

Ce syndicat, par le biais d’un communiqué, «s’indigne que le ministère de l’Enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation s’arroge des prérogatives qui ne sont pas siennes». Le Sudes-Esr justifie sa position, à ce propos, par le fait que «les Universités sénégalaises étant autonomes, leur décision de fermeture et de réouverture relève de la compétence exclusive de leurs instances.

Dans un État de droit, l’autorité doit s’astreindre à respecter les compétences et prérogatives des différents Corps constitués. Autrement, l’impérialisme de l’exécutif alimente et justifie la méfiance envers les autres pouvoirs indépendants comme la justice
».

S’inclinant devant la mémoire des victimes fauchées lors des violentes manifestations provoquées par l’arrestation du leader de Pastef, Ousmane Sonko, le Sudes-Esr «exige du gouvernement qu’il assure la protection des manifestants et en appelle à la justice pour qu’elle prenne ses responsabilités et mène une enquête indépendante permettant de faire la lumière sur tous les évènements ayant conduit à la situation insurrectionnelle que vit notre cher Sénégal».

En appelant « à la responsabilité de tous les acteurs», l’organisation syndicale fait remarquer : "Seule une séparation effective des pouvoirs, une recherche et une acceptation par tous les acteurs de la vérité et une application rigoureuse de la loi permettront de pérenniser une paix basée non pas sur des compromissions mais sur les principes républicains"».

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page