leral.net | S'informer en temps réel

Flambée des cas de coronavirus: «Touche pas à ma soeur» propose le report des Locales

Le chef de l’Etat doit déclarer l’état d’urgence avant que la situation de la Covid-19 n'empire au Sénégal. C’est ce que propose le président de l’association « Touche pas à ma sœur», Ismaïla Kamby, qui, dans un communiqué parvenu hier à « L’As », propose même le report des Locales.


Rédigé par leral.net le Mardi 20 Juillet 2021 à 09:09 | | 0 commentaire(s)|

Flambée des cas de coronavirus: «Touche pas à ma soeur» propose le report des Locales
L’augmentation vertigineuse des cas coronavirus sur l’étendue du territoire nationale et les décès liés à la maladie, inquiètent au plus haut point l’association «Touche pas à ma soeur », dont le président Ismaila Kamby demande au Président Macky Sall de décréter l’état d’urgence pour stopper la propagation de la maladie.

« Nul n’est à l’abri même les vaccinés. Macky Sall, vous êtes président de la République, des moins de 10% de la population sénégalaise que constituent Apr, Pds, Pastef, Ps, Afp et autres, Président aussi de la masse silencieuse qui officient hors des chapelles politiques. Qu’en disent-elles ? N’aimeraient-elles pas être protégées de cette forme de mort horrible ? », s’interroge Ismaïla Kamby, dans un communiqué parvenu hier à « L’As ».

Pour lui, le chef de l’Etat ne doit pas se fier aux apparences et prendre la décision qui s’impose. « Votre tournée économique et les manifestations organisées dans le cadre de la célébration du 23 juin, par ci, par là, ne justifient en rien votre silence tant souhaité par une classe politique déboussolée.

Vous avez été élu Président pour servir et sévir en cas de nécessité. Aujourd’hui encore, les vies des 17 millions de Sénégalais sont entre vos mains. Rien ne sert de courir pour faire plaisir à ceux qui n’ont que la politique comme activité. Le variant Delta est parmi nous. Qui nous dit que demain le variant Oméga ne frappera pas à nos portes ? Nous avons en face un ennemi avec multiples variants à son arc
», précise-t-il.

Poursuivant, Ismaïla Kamby ajoute : « Est-ce que sera possible de tenir la révision des listes électorales comme tant souhaité ? La campagne électorale, ne serait ce que les visites à domicile ou la série de proximité se feront-elles avec le respect des gestes-barrières ?

Tant de questions qui n’ont pas de réponses tangibles. A ce titre, mieux vaut décaler les élections locales jusqu’au mois de juin 2022. Aubaine pour les coupler avec les législatives, d’autant plus que nul n’ignore que le budget du Sénégal ne peut supporter deux élections différentes à deux dates différentes, dans une même année.

Que l’on ne nous évoque pas les cas de pays européens qui ont pu organiser des élections en pleine pandémie ; les pays différent sinon nos jeunes frères n’allaient pas braver la mer dans l’espoir d’une condition de vie meilleure. A cela s’ajoute les inondations qui pointent à l’horizon. Autant de choses qui font que les circonstances ne sont pas les meilleurs pour préparer et tenir une compétition électorale
».

« De deux choses, l’une : soit on reporte jusqu’au mois juin 2022 tout en se mettant ensemble pour combattre les différents variants qui menacent nos vies, soit on maintient les élections et ses différentes formes de campagnes, tout en comptant à la pelle nos cadavres. A nous de choisir », soutient le président de l’association « Touche pas à ma soeur ».







L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page