leral.net | S'informer en temps réel

Foncier à Malika: Le collectif Dialoba hausse le ton et interpelle le chef de l'État


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Novembre 2019 à 18:13 | | 0 commentaire(s)|

Foncier à Malika: Le collectif Dialoba hausse le ton et interpelle le chef de l'État
Le collectif Dialoba bande les muscles. En effet, après avoir acquis, en 2012, des terrains auprès de propriétaires de champs à Malika, de «gros bonnets» se sont signalés pour affirmer que lesdits terrains leur appartiennent, disent-ils. Et depuis, plusieurs d’entre les membres dudit collectif qui avaient entamé des travaux, ont été stoppés net par la Direction de la Surveillance et du Contrôle de l'Occupation des Sols (Dscos). « Depuis un an, on n'a aucune information. On nous dit que de gros bonnets seraient derrière et voudraient s’approprier nos terrains. Nous louons la politique du chef de l'Etat.

Mais nous lui avons donné nos cartes pour qu'il nous soutienne. C'est tout simplement de l'arnaque, un complot organisé
», a indiqué Mami Fatma Mbengue. «Certains avaient entamé les constructions. Mais, la Dscos a arrêté les travaux et on ne sait pas pourquoi. Bientôt un an depuis l'arrêt des travaux mais on n'a rien, aucune information valable», enchaîne-t-elle. Le coordonnateur du collectif rappelle que c’est depuis 2012 qu'ils avaient acquis ces terrains. Ce, auprès de propriétaires de champs. Car, dans la zone, il n’y a pas de bail.

«A Malika, aucun propriétaire de villa ne détient un bail. Ce sont les mêmes titres de propriété que nous détenons, que détiennent les propriétaires. Donc si une personne présente un bail, c'est que c'est un faussaire ou une mafia organisée. Nous, on ne va pas l’accepter», indique-t-il. Jointe par Seneweb, la Dscos informe qu’il s’agit d’un défaut d'autorisation de construire. Et pour certains, le titre de propriété pose problème. Elle renseigne que la Direction de la Surveillance et du Contrôle de l'Occupation des Sols (Dscos) fait des patrouilles constantes dans la zone. Ce, pour amener les gens à se conformer à la réglementation.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos