leral.net | S'informer en temps réel

Forum du Justiciable / Arrestation de «Boy Djinné»: «Les autorités judiciaires invitées à plus de diligence dans le traitement des dossiers»

L’arrestation jeudi, dans la matinée, de Baye Modou Fall dit «Boy Djinné» par la gendarmerie de Missirah, dans la région de Tambacounda, à la suite de son évasion de la prison du Camp pénal de Liberté 6, suscite des vagues de réactions. Dans un communiqué, le bureau exécutif du Forum du Justiciable a invité les autorités judiciaires, à plus de diligence dans le traitement des dossiers judiciaires.


Rédigé par leral.net le Samedi 5 Juin 2021 à 09:44 | | 0 commentaire(s)|

Forum du Justiciable / Arrestation de «Boy Djinné»: «Les autorités judiciaires invitées à plus de diligence dans le traitement des dossiers»
«L’intérêt de tout justiciable n’est pas seulement d’obtenir une décision définitive de justice, mais surtout de l’obtenir dans un délai raisonnable, pouvant lui permettre de jouir pleinement des droits que celle-ci consacre», a-t-on lu dans le communiqué.

Le bureau exécutif du Forum du Justiciable a estimé qu’au-delà du caractère rocambolesque et spectaculaire de l’évasion du détenu que rien ne peut justifier, cette affaire, poursuit le document, a pointé du doigt la question des longues détentions préventives, qui constituent, aujourd’hui, les principaux maux du système judiciaire sénégalais.

Pour le bureau, cette lenteur de la justice en général et du procès pénal en particulier, est en contradiction avec les conventions régionales et internationales, notamment l'article 6 paragraphe 1 de la Convention européenne des droits de l’homme, qui dispose que «toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue... dans un délai raisonnable».

Mais aussi, ajoute le texte, l'article 9 paragraphe 3 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui dispose que : « Tout individu arrêté ou détenu du chef d'une infraction pénale, sera traduit dans le plus court délai devant le juge ou une autorité habilitée par la loi à exercer des fonctions judiciaires et devra être jugé dans un délai raisonnable ou libéré» ; et l’article 7 de la Charte africaine des droits l’homme et des peuples qui dispose que :

«Toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue. Ce droit comprend : ... le droit d'être jugé dans un délai raisonnable par une juridiction impartiale
», a précisé le bureau exécutif du Forum du Justiciable.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page