leral.net | S'informer en temps réel

GRÂCE DIFFÉRENCIÉE ( PAR BABACAR GAYE )

Le président Macky Sall a fait preuve de plus de mansuétude à l'égard de Khalifa Sall. Alors que Karim Wade traine encore un boulet dont seule une amnistie pourrait le libérer


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Octobre 2019 à 11:16 | | 0 commentaire(s)|

"La grâce accordée [à Karim Wade et consorts] dispense [uniquement] de l'exécution des peines d'emprisonnement restant à subir"

Alors qu'à Khalifa Sall et consorts, "une remise totale des peines principales [emprisonnement et amendes] est accordée".

En clair, Karim Wade est obligé de payer les amendes de 138,2 Milliards sous peine de retourner en prison pour 2 ans supplémentaires du fait de la contrainte par corps qui avait été fixée au maximum, quand bien même il a été dispensé de l'exécution des peines d'emprisonnement restant à subir.

En effet, "lorsqu’une personne est condamnée à des amendes, restitutions, dommages et intérêts au profit de l’Etat, la contrainte par corps est exécutée d’office'.

Quand à Khalifa Sall, il est libéré de toute contrainte car la demande de l'Agence judiciaire de l'Etat pour des dommages et intérêts a été rejetée par le tribunal.

En conclusion, le Président Macky Sall a fait preuve de plus de mansuétude à l'égard de Khalifa Sall. Alors que Karim Wade traine encore un boulet dont seule une amnistie pourrait le libérer.

NB:
Ce post n'a qu'une motivation: poser un prétexte d'un débat scientifique sans parti pris ni considération politicienne.

Partager Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp



Cliquez-ici pour regarder plus de videos