leral.net | S'informer en temps réel

Gamou de Ndiassane célébré dans la nuit de lundi au mardi: Les jeunes invités à un retour aux valeurs

Le coordonnateur de la Cellule de communication de Ndiassane, Hamza Kounta, a invité, dimanche, les jeunes à un retour aux ‘’valeurs de la société sénégalaise prônées par les chefs religieux et coutumiers du pays, afin de mettre un terme aux dérives sur les réseaux sociaux’’. APS


Rédigé par leral.net le Dimanche 24 Octobre 2021 à 20:43 | | 0 commentaire(s)|

Gamou de Ndiassane célébré dans la nuit de lundi au mardi: Les jeunes invités à un retour aux valeurs
‘’Il faut que tout le monde, notamment les jeunes, retourne vers les valeurs de la société sénégalaise prônées par les chefs religieux et coutumiers, afin de mettre un terme aux dérives sur les réseaux sociaux’’, a-t-il indiqué.

Il expliquait l’importance du thème ‘’Le sens de la responsabilité : une solution pour la stabilité du Sénégal’’, choisi pour la 137e édition du Gamou de la cité religieuse de Ndiassane (région de Thiès), qui sera célébrée dans la nuit de lundi à mardi.

Au vu de ce qui se passe sur les réseaux sociaux, ‘’on a l’impression’’ que les jeunes suivent la même tendance qu’en Occident, ‘’en important d’autres cultures qui sont contradictoires avec nos valeurs’’. Aussi assiste-t-on aujourd’hui à ‘’énormément de dérives’’, relève-t-il.

Il estime que chacun a ‘’le devoir de faire de son mieux pour éviter tout dérapage dans les actes qu’il pose au quotidien’’. Le Sénégal est, à l’en croire, un pays où, en plus des lois de la République, le droit musulman occupe une place importante dans la vie des croyants.

‘’i[Le Prophète Mohamed [PSL] nous a enseigné que chacun d’entre nous est responsable de ses actes et des gens placés sous sa responsabilité et que Dieu interrogera toute personne sur ses responsabilités]i’’, a-t-il rappelé.

‘’C’est pourquoi nous avons choisi ce thème, parce que si chacun connaît bien le vrai sens de ses responsabilités et les respecte, on ne notera jamais de bavures policières ni de dérapages, ni de dictature’’, a-t-il déclaré.

Il estime que ‘’tout le monde, notamment les jeunes, qui ont la lourde responsabilité de devoir veiller sur l’héritage de nos hommes de Dieu et de nos chefs coutumiers, doivent aussi faire de leur mieux pour que ce legs soit bien préservé’’.

D’après lui, ‘’cela passe impérativement par un ancrage dans nos valeurs sociales telles qu’éditées par nos chefs religieux et coutumiers. C’est une étape fondamentale pour arrêter tous les dérapages que l’on note sur les réseaux sociaux’’.






APS


Titre de votre page Titre de votre page