leral.net | S'informer en temps réel

Gestion clanique, nébuleuse autour des fonds: BBY au bord de l’implosion aux Parcelles assainies

La frustration est des plus grandes dans les rangs de la coalition Bby des Parcelles assainies. Regroupées autour d’un collectif des femmes de Benno Bokk Yakaar, elles dénoncent les agissements et la gestion opaque du parti par la responsable des femmes de la coalition et sa bande, qui s’accaparent de tous les avantages au détriment des autres responsables et militants de la coalition.


Rédigé par leral.net le Jeudi 6 Mai 2021 à 10:25 | | 0 commentaire(s)|

Gestion clanique, nébuleuse autour des fonds: BBY au bord de l’implosion aux Parcelles assainies
Selon Khady Diop, il est inacceptable de laisser cette dernière s’accaparer de tout, au grand mépris des autres qui, pourtant, au moment des joutes électorales, étaient au-devant pour mener la bataille et remporter toutes les victoires.

«Nous déplorons haut et fort la gestion nébuleuse de certains responsables locaux, particulièrement la responsable des femmes de Bby. Les femmes disent non à une gestion opaque qui a entraîné beaucoup de frustrations dans les rangs du parti aux Parcelles assainies. Ni les aides encore moins les fonds destinés au parti ne sont connus par les membres de la coalition et même pour les responsables».

En présence de la présidente des sages du Parti Mme Koné, elles en appellent au chef de l’État pour une bonne gestion du parti dans la commune, au risque de voir la coalition voler en éclats dans la localité.

«Nous avons toujours gagné notre commune, et pour maintenir cette dynamique victorieuse, nous demandons au Président Macky Sall, président de l’Apr, d’honorer les Parcelles assainies, parce que, qui gagne les Parcelles, gagne Dakar et qui gagne Dakar, gagne le Sénégal».

Pour ces femmes, militantes de la première heure, les Parcelles ne peuvent pas rester sans ministre au sein du gouvernement, compte tenu de son poids électoral et les ressources humaines ne manquent pas également.

Donc, elles invitent le Président à rectifier le tir avant la tenue des élections locales, qui démarre sur des chapeaux des roues, avec la mise sur pied de ce collectif qui regroupe une vingtaine de femmes, responsables dans leurs quartiers respectifs.





Tribune


Titre de votre page Titre de votre page