leral.net | S'informer en temps réel

Gestion des déchets biomédicaux: Bientôt un « banaliseur » de déchets à l’hôpital Aristide Le Dantec

Pour un meilleur traitement de ses déchets biomédicaux, l’hôpital Aristide Le Dantec va remplacer son incinérateur par un « banaliseur » de déchets plus adapté à l’environnement, donc moins polluant. L’annonce est faite par son directeur, Dr. Babacar Thiandoum, lors d’une visite effectuée samedi dernier à la plage dudit hôpital. Une plage polluée et salie par des déchets biomédicaux.


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Février 2020 à 18:06 | | 0 commentaire(s)|

L’hôpital Aristide Le Dantec va bientôt se débarrasser de son incinérateur, un appareil polluant acquis il y a 40 ans et avec lequel étaient collectés, triés et éliminés les déchets qu’il produit. Cet établissement de santé a aujourd’hui un projet de remplacement de cet incinérateur par un « banaliseur » de déchets, moins polluant. Il s’agit d’un appareil plus sophistiqué qui va permettre de broyer et de stériliser les déchets.

Autrement dit, un outil apte à éliminer le risque biologique de déchiquetage et de stérilisation des déchets biomédicaux qui présentent une menace réelle et élevée de transmission par voie aérienne. « Nous travaillons sur le dossier. Et peut-être, dans les mois à venir, cet incinérateur devrait être remplacé par un banaliseur de déchets. Un appareil qui transforme les déchets biomédicaux en déchets ménagers », a annoncé le directeur de l’hôpital Aristide Le Dantec, Dr. Babacar Thiandoum.

Il se trouvait le week-end dernier, avec des agents du Ministère de la Santé et de l’Action sociale (Msas), sur la plage dudit hôpital pour voir l’état d’avancement de l’opération de nettoiement lancée depuis quelques semaines. Plus exactement, depuis l’alerte lancée, le 22 janvier dernier, par un passant dans une vidéo faisant état des risques de contamination sanitaire et environnementale qui pourrait découler de déchets biomédicaux jetés à ciel ouvert au bord de la mer.

Une alerte qui semble avoir réveillé les autorités sanitaires, qui ont décidé de lancer une opération Augias afin de nettoyer cette plage jouxtant l’hôpital. En effet, elle a reçu un grand coup de balai de la part des agents de l’hôpital Le Dantec « qui viennent chaque matin au niveau de la plage et de la falaise ». L’assainissement des lieux a démarré depuis un certain temps. « Nous avons à un moment donné été alertés sur l’état de la plage. Depuis ce jour, nous nous y sommes déployés pour la nettoyer et redorer son blason », fait savoir Dr. Thiandoum. L’espace est ainsi rendu presque propre.

D’ailleurs, la directrice des Etablissements publics de Santé (Esp), Dr. Fatou Mbaye Sylla, souhaite que cette plage, « à l’image de l’hôpital Le Dantec », soit maintenue dans cet état de propreté de façon continue. « Il ne faut pas qu’on dorme sur nos lauriers. C’est un bijou qui est là. Et il faut qu’on assure son maintien et le suivi avec les moyens », a-t-elle ordonné. Elle estime que « tout le monde, structures privées comme laboratoires, devrait s’y mettre pour un système de traitement cohérent de nos déchets à l’intérieur de nos structures de santé qui répondent aux normes standard. Dantec a pris les mesures qu’il faut. Et Il faut que les autres structures qui sont aux alentours s’y mettent. Parce que la mer déverse régulièrement ses déchets sur la plage ».

Dr. Fatou Mbaye Sylla prévient cependant que si l’hôpital Le Dantec fait son travail et que d’autres ne le font pas, « tout va revenir et retomber sur la plage ». Profitant de l’occasion, le directeur de l’hôpital Aristide Le Dantec, Dr. Babacar Thiandoum invite tous les citoyens à venir massivement participer au nettoyage de la plage prévu le 29 février prochain.

Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos