leral.net | S'informer en temps réel

Gestion des recettes locales: Le PUDC se fixe comme objectif d'améliorer les conditions de vie des populations

"L'Etat souhaite impulser l'accélération des moteurs clés de la croissance en faveur de l'amélioration des capacités productives et d'innovation des secteurs porteurs", a déclaré le Président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales, Ousmane Tanor Dieng. Il a fait face à la presse ce mardi, lors de l'atelier sur l'apport de la digitalisation dans la gestion des recettes locales, en présence du Ministre délégué auprès du Premier Ministre en charge du PUDC, Souleymane Jules Diop.


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Janvier 2018 à 10:48 | | 0 commentaire(s)|

"Les recettes locales constituent en effet un jalon essentiel pour des financements et investissements au niveau de nos collectivités locales. Une dynamique positive de recettes locales permet de constituer les garanties nécessaires à la mobilisation de fonds supplémentaires.

En outre, exercée dans un cadre stable, la fiscalité locale a un rôle correcteur des inégalités, en redistribuant les revenus du patrimoine et de l'activité économique au sein de la collectivité territoriale et même en dehors. Pour toutes ces raisons, elle occupe une place centrale dans la structure des budgets locaux et dans la construction de la vie démocratique locale
", a soutenu Ousmane Tanor Dieng en marge de cet atelier, qui s'inscrit dans le cadre de l'appel du Chef de l'Etat à la digitalisation pour plus de transparence, d'efficience et de redevabilité.

Selon M. Dieng, les nouvelles technologies offrent une opportunité unique comme moyens efficaces et efficients en matière de performance des recette des collectivités."En effet, ces outils permettent de mettre en place plusieurs dispositifs innovants destinés à améliorer l’administration de la chaîne des recettes fiscales locales.

En dotant les collectivités locales, on crée les conditions idoines pour l'amélioration du mode d'administration de la fiscalité locale. Ceci devrait nous aider à améliorer l'identification des contribuables par l’adoption du Système d'Information et de Gestion (S.I.G), afin d'élargir la base fiscale et ainsi, augmenter les recettes des collectivités locales", renchérit-il Et de poursuivre, qu' "avec un tel outil, les collectivités territoriales pourront générer le fichier des contribuables".

Dans la même lancée, le Président du HCCT soutient que "les technologies numériques n'ont jamais été aussi présentes dans la vie économique, sociale et culturelle des collectivités locales de notre pays. Les tendances technologiques déjà amorcées vont consacrer de nouvelles opportunités de développement de services et d'usages pour les collectivités locales qui oseront s'aventurer dans l'innovation technologique pour la gestion des biens publics locaux."

"Nous allons engager des actions de renforcement des capacités des instances de gouvernance du HCCT, pour lui permettre de mieux exercer ses prérogatives en matière d'évaluation des politiques publiques, des lois et de formulation d'avis pertinents sur le court, moyen et long terme", rassure-t-il.

"je voudrais surtout lancer, avec l'appui du gouvernement et l'ensemble des partenaires, le "Forum des Terroirs" qui sera une initiative novatrice que le HCCT mettra en place pour stimuler le potentiel de toutes les localités", a-t -il conclu.



Ndèye Safiétou Nam Leral.Net