leral.net | S'informer en temps réel

Gestion du Marché central aux poissons de Pikine: Une équation à plusieurs inconnues pour Aminata Mbengue Ndiaye

Le comité des délégués du Marché central aux poissons de Pikine persiste et signe : il est hors de question qu’une organisation professionnelle gère ce marché comme le souhaitent certains responsables du Conseil national interprofessionnel de la pêche artisanale du Sénégal (Conipas). Face à la presse, Mamadou Sow et ses camarades ont tapé sur la table.


Rédigé par leral.net le Mercredi 8 Mai 2019 à 03:14 | | 0 commentaire(s)|

Une patate chaude entre les mains du nouveau ministre de la Pêche, Aminata Mbengue Ndiaye. En effet, informe le quotidien Libération, le comité des délégués du Marché central aux poissons de Pikine ne veut pas qu’une autre organisation professionnelle gère ce marché comme le souhaite le Conseil national interprofessionnel de la pêche artisanale (Conipas).

Le président du comité, Mamadou Sow jure que lui et ses camarades ne se laisseront pas faire : " Nous alertons les autorités de ce pays pour que ces prédateurs qui rôdent toujours autour du ministre de la Pêche Aminata Mbengue Ndiaye, soient écartés. Nous avons appris que lors de la visite de prise de contact entre le ministre la Pêche et les organisations professionnelles des mareyeurs à Yarakh, un responsable du Conipas, en l’occurrence son président Samba Guèye, lui a affirmé que leur souhait était de gérer ce marché. Nous nous sommes battus, en parfaite collaboration avec l’ancien ministre et l’actuel directeur du marché, pour obtenir cet acquis que le Copinas tente de remettre en cause.

Si aujourd’hui le marché est devenu ce qu’il est, c’est grâce au comité des délégués. Le Conipas nous trouvera sur son chemin s’il persiste dans ses manœuvres sournoises. On n’acceptera pas qu’aucune autre organisation professionnelle gère ce marché», a précisé le président du comité des délégués du Marché central aux poissons de Pikine.

Mamadou Sow d’ajouter: «Nous profitons de cette rencontre pour revenir sur notre cahier de doléances qui repose sur 10 points, dont la mise en place d’un comité de gestion et d’une caisse de solidarité sociale des acteurs et la redynamisation du poste de Santé. Nous espérons qu’Aminata Mbengue Ndiaye va satisfaire nos doléances et la mettons encore en garde contre les agissements du Copinas»



Cliquez-ici pour regarder plus de videos