leral.net | S'informer en temps réel

Guy Marius Sagna à l'ambassadeur de la Palestine: "Les États africains doivent élèver leurs voix contre cette oppression"

Après sa visite de courtoisie au groupe Walfadjri, Guy Marius Sagna s'est rendu à l'ambassade de Palestine au Sénégal. Accompagné d'une délégation du Frapp, l'activiste a exprimé sa solidarité à l'endroit du "peuple frère et martyr de la Palestine", suite aux malheureux évènements notés ces derniers jours.


Rédigé par leral.net le Mercredi 12 Mai 2021 à 21:53 | | 0 commentaire(s)|

Selon Guy Marius, la Palestine n'a jamais eu la paix, c'est scandaleux ce qui se passe là-bas actuellement. "Nous dénonçons l'escalade que nous avons noté ces derniers temps en Palestine, qui a causé d'énormes victimes, beaucoup trop de victimes".

L'activiste est d'avis que le temps est venu pour la communauté internationale, si tant est qu'elle existe, si tant est qu'elle est véridique, de mettre un terme à la politique d'apartheid, à la politique de colonisation, à la politique d'oppression que l'Etat terroriste, l'Etat voyou d'Israël applique depuis des décennies, contre le peuple de Palestine".

A l'occasion, le Frapp demande et interpelle "les États africains, particulièrement l'Etat du Sénégal, pour qu'ils élèvent leurs voix contre cette oppression, contre cette colonisation, contre cette impérialisme que l'État d'Israël applique contre le peuple frère de Palestine".

Selon Guy Marius, l'objectif de l'État d'Israël est d'avoir une Palestine sans les Palestiniens. "Le Frapp n'acceptera jamais, ne cautionnerai jamais le plan d'une Palestine sans les Palestiniens et cela n'est pas acceptable", a-t-il souligné.

Guy et ses camarades sont venus apporter solidarité à l'endroit de leur peuple frère de la Palestine, contre la politique impérialiste d'Israël et demande l'arrêt de l'escalade de ces derniers jours.

Prenant la parole, l'ambassadeur de l'État Palestine au Sénégal, en Gambie, en Guinée-Bissau et au Cap-Vert, Safwat Ibragnith, est revenu sur les événements tragiques des derniers jours

"Vous avez suivi comme nous les derniers événements les plus tragiques depuis des années. Israël cherche à exporter sa crise politique interne en faisant des provocations à la recherche d'une réaction palestinienne", a soutenu Safwat Ibragnith.

Selon l'ambassadeur, ils ont commencé la provocation contre ses frères chrétiens à la veille de la plus grande fête chrétienne de Pâques. "Ils ont commencé à mettre des barrières, à humilier des gens, à harceler les fidèles et même à tabasser des jeunes et des vieillards", a-t-il dit.

"Ils ont fait la même chose depuis le Ramadan, en confisquant le terrain de Hamud, l'une des plus vieilles portes de la ville de Jérusalem. C'est un quartier commerçant qui représente le nerf économique des habitants de la ville et c'est l'accès direct à la fois au commerce et au lieu saint. Cela a fait que les Palestiniens ont vite réagi, ont manifesté en signe de protestation et en 13 jours des scènes héroïques, ont permis aux Israéliens de se retirer", a soutenu l'ambassadeur de la Palestine au Sénégal.

"Les Sénégalais ont réagi très vite avec un engagement et une maturité intacts"

D'après l'ambassadeur, les Israéliens depuis un certain moment, essaient d'envoyer des ballons d'essai pour sonder un peu le peuple Palestinien.

"Un quartier limitrophe de la vieille ville de Jérusalem, palestinien à cent pour cent, où les colons ont réussi à arracher des décisions de la cour Israélienne afin d'expulser certaines familles, au nombre de 30 familles autour de 500 personnes à l'extérieur de leurs maisons. C'est-à-dire, on vit sans raison, on dit qu’on ne reconnaît pas le titre de propriété, on vous dégage avec vos meubles dans la rue. Cela a été la goutte qui a fait déborder le vase", a-t-il fait savoir.

Poursuivant, il a ajouté : "Le jour de la Nuit du Destin, jour le plus sacré du mois de Ramadan, ils ont fait des incursions à l'intérieur de la mosquée et ont lancé des lacrymogènes contre les femmes, enfants et vieillards qui étaient là, causant des centaines de blessés. Des quartiers résidentiels ont été bombardés, descendant des Tours, causant la mort d'une trentaine de martyrs dont 9 enfants", a déploré Safwat Ibragnith.

L'ambassadeur dit espérer que le Sénégal, sur le plan étatique, se montre plus regardant,. Selon lui, ce qui se passe en Palestine, est très dangereux. Il remarque depuis ces derniers jours que le peuple sénégalais est à côté de la Palestine. Avec le nombre incroyable de messages, de communiqués, de syndicats, de partis politiques, d’hommes politiques, de religieux, de familles religieuses. "Les Sénégalais ont réagi très vite avec un engagement et une maturité intacts. Le peuple sénégalais suit attentivement la question", s'est-il réjoui.

Il salue ce lien d'amitié entre les deux peuples et indique que les deux pays ont une histoire commune et mènent un combat commun.

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page