leral.net | S'informer en temps réel

Habib Bèye, Consultant Canal+ : « J’ai une très grande confiance en l’équipe et en Sadio Mané

Ses analyses sont toujours pointues. Et quand il s’agit de parler de l’Equipe nationale du Sénégal, l’ancien latéral des « Lions » de 2002, reconverti consultant de Canal+, est encore plus habile. Habib Bèye a parlé de l’équipe de Aliou Cissé hier, en marge de la présentation de l’équipe des consultants de Canal+, pour la Coupe du monde Russie 2018.


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Juin 2018 à 11:02 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
«Peut-être que moi, j’aurai une animation différente. Mais il faut dire que l’animation de Cissé a porté ses fruits. C’est vrai que c’est une équipe qui ne marque pas assez de buts. On peut toujours remettre en question l’animation offensive, l’animation défensive. Je crois que chacun a son idée. Mon rôle, c’est d’être derrière Aliou Cissé. Et le jour où j’aurai à l’analyser, je l’analyserai à temps voulu, mais ce n’est pas le rôle aujourd’hui. Il faut laisser l’entraîneur travailler. Ils (‘les « Lions ») sont très solides, ils l’ont prouvé lors de leur dernier match de préparation. C’est une équipe qui prend très peu de buts, qui est bien organisée et qui est à l’image de son entraîneur Aliou Cissé, qui a mis beaucoup de rigueur dans cet aspect-là. C’est déjà un point positif pour une compétition comme la Coupe du monde", a fait savoir l'ancien joueur de la génération 2002.

Et de poursuivre, "Il faut ensuite essayer de trouver un équilibre entre la défense et l’attaque qui regorge de talents qu’il faut essayer de faire briller avec les Sadio Mané, Keita Baldé, Diafra Sakho, Ismaila Sarr, Mbaye Niang. Il faut qu’on arrive à trouver l’équilibre pour qu’il y ait une bonne balance entre la défense et l’attaque. Mais déjà, partir avec une défense aussi solide pour la Coupe du monde, est un élément très positif ".

Selon le consultant de Canal+, Sadio mané ne peut pas tout faire, «Sadio Mané est le leader technique de cette équipe. Il en est le meilleur joueur incontestablement et qui doit guider l’équipe. Guider une équipe, ce n’est pas forcément de prendre toute la responsabilité du jeu. Sadio ne peut pas tout faire. Il est au service d’un collectif qui doit magnifier son talent. Il faut aussi lui enlever la pression. »

Diouf et Mané 

"Complètement différents, selon Habib Bèye, Diouf était capable d'encaisser toute la pression d'un pays, d'un continent. C'était son caractère qui le faisait avancer. Sadio Mané est introverti. C'est quelqu'un de très discret et qui a peut-être besoin de moins de pression pour évoluer. Lorsqu'on aura compris que les espoirs ne reposent pas seulement sur Sadio Mané, on aura une équipe qui va se libérer, à l'image d'un Keita Baldé, d'un Ismaila Sarr qui a beaucoup de talent. la force collective de cette équipe doit se dégager. L'équipe l'a montré jusqu'à présent. C'est vrai que Sadio n'a pas été encore au niveau où l'attend, comme à Liverpool, mais c'est normal. Même Lionel Messi n'a pas le même rendement en Equipe nationale qu'au Barca".

Pays africains: Dépasser cette limite...

"Toutes les sélections ont leurs chances. On dirait que, dès qu'une équipe africaine arrive en huitième ou en quart de finale, on a l'impression qu'on a réussi notre Coupe du monde. Lorsqu'on regarde l'effectif des équipes, il faut qu'on prenne conscience qu'on a l'opportunité, la capacité et la qualité surtout sur le continent africain, au Sénégal, en Egypte, au Maroc, en Tunisie et au Nigéria, de bouleverser la hiérarchie mondiale. C'est très difficile, mais le Ghana a failli aller en demi-finale d'une Coupe du monde (en 2010). On (le Sénégal) n'est pas passé loin en 2002. Il faudra mentalement qu'on arrive à dépasser cette limite qui nous est imposée au sein des équipes africaines."





L'Observateur