leral.net | S'informer en temps réel

Halifa Sallah, le porte-parole du président Adama Barrow : « Ce vendredi est le dernier jour pour mettre fin aux négociations ou aller à la guerre à l'impasse politique du pays »


Rédigé par leral.net le Samedi 21 Janvier 2017 à 00:42 | | 0 commentaire(s)|

Halifa Sallah, le porte-parole du président Adama Barrow : « Ce vendredi est le dernier jour pour mettre fin aux négociations ou aller à la guerre à l'impasse politique du pays »
Halifa Sallah, le porte-parole du président Adama Barrow : « Ce vendredi est le dernier jour pour mettre fin aux négociations ou aller à la guerre à l'impasse politique du pays »
Halifa Sallah, le porte-parole du tout nouveau président Adama Barrow a déclaré que ce vendredi est le dernier jour pour mettre fin aux négociations ou aller à la guerre à l'impasse politique du pays.

S'exprimant lors d'une conférence de presse à Kairaba Beach Hotel, Sallah a déclaré que les présidents de la Guinée et la Mauritanie ainsi que le représentant de l'ONU sont venus au pays pour négocier pour la dernière fois.

"S'ils réussissent, les Gambiens vivront un transfert pacifique du pouvoir exécutif. S'ils ne parviennent pas à réussir, le cours de la légitimité sera déterminé par la confrontation du pouvoir militaire ", a déclaré le porte-parole de la coalition.

Halifa Sallah a dit aux journalistes que c'est un moment déterminant pour les chefs de sécurité du pays de prendre position pour leur pays ou aller contre leur peuple. Il a dit que s'ils n'arrivaient pas à défendre leur peuple, les forces de la CEDEAO les combattraient. Il les exhorte à rester attachés à la République.

"La clé pour mettre fin à la guerre et le transfert pacifique du pouvoir est laissée à nos forces de sécurité", a-t-il lancé.

Le porte-parole de la Coalition a déclaré que les troupes de la CEDEAO se trouvaient à proximité des frontières du pays, ajoutant que le bloc sous-régional soutient pleinement la présidence d'Adama Barrow.

«Le conflit de légitimité peut être soit résolu par des négociations, soit par la guerre. C'est le sort actuel de la Gambie ", a-t-il souligné.

À ce stade, quelqu'un a dit que Mai Ahmed Fatty, figure de premier plan dans la coalition, a déclaré à la télévision sénégalaise TFM que l'ancien président gambien avait accepté de quitter le pays. Sallah a dit qu'il serait inapproprié de faire cette annonce.

"Il est plus honorable pour Jammeh et les négociateurs de faire cette annonce eux-mêmes et la CEDEAO doit faire un communiqué", a-t-il ajouté.

En attendant, plus tôt aujourd'hui, les négociateurs ont rencontré Jammeh à State House à Banjul. Ils sont ensuite allés à leur hôtel à Coco Ocean, mais on s'attend à faire une déclaration.

Source: fatunet



Cliquez-ici pour regarder plus de videos