leral.net | S'informer en temps réel

Huit Villages de Taïba Ndiaye assoiffés : les populations en rage

«S’acoquiner avec Aquatech revient à assoiffer les populations rurales Les populations de huit (8) villages de Taïba Ndiaye refusent de céder la gestion de leur forage à la société Aquatech. Elles l’ont fait savoir lors d’un sit-in et ont interpellé les autorités en soutenant que le fait de «s’acoquiner avec Aquatech revient à assoiffer les populations rurales».


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Février 2021 à 08:32 | | 0 commentaire(s)|

Huit Villages de Taïba Ndiaye assoiffés : les populations en rage
Le week-end passé, les populations de huit villages de la commune de Taiba Ndiaye, qui s’alimentent au forage de Miname, ont observe un sit-in, pour protester contre la cession de leur forage a Aquatech. A l’unanimité, ils ont soutenu qu’ils vont mener le combat jusqu’au bout avant d’alerter : « S’acoquiner avec Aquatech revient à assoiffer les populations rurales. »

Pour Matar Gueye, porte-parole du collectif « Sunu Askan » regroupant 8 des 15 villages qui gravitent autour du forage de Miname, ce rassemblement a été organisé pour défendre une cause noble et les populations sont plus que jamais déterminées pour dire non à Aquatech.

Il estime que toutes les informations en leur possession sur la gestion d’Aquatech sont loin d’être reluisantes. « Et partout ou cette société est passée, elle a assoiffé des populations qui, auparavant, étaient normalement et régulièrement alimentées en eau potable. Elle a laisse partout des problèmes, pour la simple raison qu’elle n’est la que pour ses propres intérêts.

Les populations sont prêtes à engager toutes les responsabilités, pour dire non à Aquatech d’autant que la même situation est constatée dans toutes les contrées du pays. L’eau est indispensable dans la vie de l’homme et Aquatech la prive aux populations partout où elle est installée », dit-il.

Il renseigne que depuis 2015, l’Association des Usagers du Forage (ASUFOR) de Miname gère l’alimentation dans d’excellentes conditions. Au-delà d’une alimentation permanente, avec un débit au-dessus de toutes les attentes, elle fait des bénéfices qui sont injectés dans l’outil de production et même dans des actes sociaux.

C’est ainsi qu’une panne du forage ne dépasse pas les 24 heures, si grave soit elle. Ce qu’Aquatech ne pourra jamais faire car la société a déjà suffisamment montre les preuves de son incompétence partout où elle a géré l’eau.

Il tonne avec fermeté : « Nous disons non à Aquatech et le combat sera mené jusqu’au bout pour que la gestion de notre forage ne tombe pas entre ses mains. Et les autorités passeront sur nos cadavres pour procéder à toute passation de service. Nous restons fermes sur cette position d’autant plus que les villages polarisés par le forage n’ont jamais eu de problème d’eau depuis son existence. »

D’ailleurs pour Serigne Ame Ndiaye, les Maires ont le devoir de se retrouver autour d’Alioune Sall Président de l’Association des Maires du Sénégal, par ailleurs Maire de Guediawaye, pour faire en sorte que le gouvernement revienne sur cette mesure de concession de la gestion de certains forages à Aquatech, qui n’est pas a la hauteur et qui a montre au vu et au su de tout le monde qu’il n’a ni la compétence, ni les moyens d’assumer pleinement ses responsabilités.

Au nom des Imams, Moussa Fall rappelle qu’autrefois, les femmes passaient la nuit à la belle étoile pour avoir un seau d’eau. Cette épine a été enlevée des pieds depuis plusieurs années, mais avec cette mesure tendant à confier la gestion à Aquatech, force est de constater une volonté de ramener les populations locales à la case de départ.
L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos