leral.net | S'informer en temps réel

INSEPS : Les inspecteurs de la Jeunesse et des Sports annoncent une grève de la faim ce 31 juillet 2018

31 juillet 2017-31juillet 2018: 12 mois d’injustice de désespoir et de désillusion.


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Juillet 2018 à 13:57 | | 0 commentaire(s)|

Cela fait  exactement 12  mois que la 24e promotion des inspecteurs de l’éducation populaire de la Jeunesse et des Sports attendent leur décret de nomination et de titularisation pour prendre  service au ministère des Sports, largement touché par un manque de personnel.
 
En effet, avant même la sortie de  cette  promotion, les 14 diplômés étaient déjà recrutés par la Fonction publique, car les postes budgétaires étaient déjà acquis. Il ne restait que le décret pour son effectivité.
 
Malheureusement, ce décret tarde toujours, malgré nos innombrables démarches entreprises. Nous avons rencontré à maintes reprises des autorités administratives. Le président de la République, le Premier ministre, le secrétaire et porte-parole du gouvernement, le secrétaire général de la Présidence, le ministre  des Sports, le ministre de la Fonction publique sont entre autres, les personnalités qui ont été officiellement saisies pour décanter la situation. 
 
Toujours dans notre démarche de communication,  deux sit-in ont été organisés devant les locaux des ministères du Sport et de la Fonction publique. Le préfet de Dakar avait interdit celui projeté devant le secrétariat général du gouvernement. Peut-être que nos autorités attendent que l’irréparable se produise pour intervenir, vu que c’est le principe pour les problèmes des étudiants au Sénégal.
 
Devant  cette indifférence méprisante, les inspecteurs de la Jeunesse et des Sports observeront une grève de la faim le 31 juillet 2018  et prennent  à témoin le Peuple  Sénégalais de l’injustice dont ils sont victimes.
 
Nous vous convions au point de presse que la coordination organise le 31 juillet 2018 dans les locaux de l’INSEPS  (Stade Iba  Mar Diop Medina) à 10H précises.






Papa Dame SECK
Cellule communication de la coordination des inspecteurs

Mémorandum de la 24e promotion des Inspecteurs de l’Education Populaire de la Jeunesse et des Sports à l’occasion du mot d’ordre de grève de la faim décrété le 31 juillet 2018.

Objet: Recrutement des Inspecteurs de l'Education Populaire, de la Jeunesse et des Sports (24e promotion). Réf: Projet de décret portant les références P582B12 du 20 février 2018. Notre mot d’ordre de grève de la faim vise un double objectif: Il s'agit d'abord d'informer l'opinion publique sénégalaise sur l'injustice sociale et le traitement inéquitable que nous subissons depuis un (1) an.

En second lieu, il est question d'attirer l'attention de l'autorité à la fois administrative et politique sur les blocages et lenteurs injustifiés liés à la signature de nos actes de prise de service. Titulaire au moins d'une maîtrise d'université, nous avons réussi à un concours sélectif de l'Etat.

Après avoir subi une formation de deux ans à l'Institut National Supérieur de l'Éducation Populaire et du Sport (INSEPS) de Dakar, nous avons obtenu le Certificat d’aptitude aux fonctions d’Inspecteur de l’Education Populaire, de la jeunesse et des Sports (CAIEPJS), un diplôme professionnel conduisant à un emploi dans la fonction publique. De juillet 2017 à aujourd'hui, nous attendons désespérément notre décret de nomination pour prendre service au ministère des sports.

Pourtant depuis Août 2017, des postes budgétaires avaient été ouverts pour prendre en charge notre intégration. L'inspecteur de l’éducation populaire, de la jeunesse et des sports est un enseignant assimilé. Les diplômés de la FASTEF ainsi que les professeurs d'EPS ont tous pris service depuis octobre 2017. Plus grave encore, de tous les sortants d'écoles nationales, nous sommes les seuls à être maintenus au chômage pendant une année sans bourse ni salaire.

Armés de patience et profondément animés du sens de la mesure, nous avons tenu à rencontrer plusieurs autorités universitaires et administratives ou à leur adresser des correspondances. Nos alertes et démarches pacifiques auprès de l'administration et des autorités politiques sont restées sans suite. Face à cette situation, nous entendons observer une grève de la faim à l'INSEPS à compter du mardi 31 juillet 2018 jusqu’à la satisfaction totale de notre plateforme revendicative. La lutte pour ses droits et la justice sociale n'est pas un choix mais un devoir, une obligation.

Devant l'histoire et l'opinion publique sénégalaise, les autorités universitaires, administratives et politiques seront tenues entièrement responsables des conséquences qui résulteraient de ce mouvement de grève. Vive la jeunesse sénégalaise, Vive le monde sportif! Le Coordonnateur du collectif des Inspecteurs sortants de l’INSEPS.
Moussa Grégoire Faye
 Fait à Dakar, le 30 juillet 2018



Cliquez-ici pour regarder plus de videos