leral.net | S'informer en temps réel

Ibrahima Sène tire encore sur Ousmane Sonko: « Il n’est pas mouride, il a prié mardi chez les ibadous »

Le PCA de la MIFERSO ne rate jamais une occasion pour casser du sucre sur le dos du leader du PASTEF.


Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Juillet 2021 à 09:42 | | 20 commentaire(s)|

Ibrahima Sène tire encore sur Ousmane Sonko: « Il n’est pas mouride, il a prié mardi chez les ibadous »
S’exprimant sur sa page Facebook, le membre du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT) soutient qu’Ousmane Sonko a révélé au grand jour, qu’il n’est qu’un mouride de façade.

Pour preuve, Ibrahima Sène indique que le député a célébré la Tabaski le mardi et a priè dans une mosquée « ibadou ».

"Ousmane Sonko vient de révéler ce mardi, son allégeance aux Ibadou, en allant prier dans leur mosquée de Sacre-cœur, alors que les musulmans qui font allégeance aux confréries, ont prie ce mercredi. Ainsi c’est par pur opportunisme qu’il a voulu faire croire qu’il est mouride, en exploitant sa proximité avec un Mbacké-Mbacké.

Par son discours violent, il fait partie de cette frange salafiste qui partage avec les Ibadou, le rejet des confréries, et l’option d’un Etat théocratique des Oulémas, à la place de l’Etat laïc.

Cependant, lorsque les Ibadou comptent atteindre leur objectif par la persuasion et l’éducation, les salafistes optent pour la confrontation avec les confréries, en usant et abusant des libertés démocratiques que notre Constitution a octroyées à tous les citoyens, alors que les salafistes radicaux usent de la terreur et des moyens de déstabilisation du pays, pour atteindre leurs objectifs par la rue.

Voila le véritable visage de Sonko et de son Parti, le Pastef, qui exploitent, dans leur croisade, les sentiments anti français et anti occidentaux d’une frange importante de la jeunesse, en manque de repères historiques, déstabilisée par le chômage, et en perte de confiance dans l’avenir.

Cet homme et son Parti, sont les véritables dangers qui menacent la stabilité du pays, la cohésion des populations dans la paix, et les fondements républicains, démocratiques et laïcs de notre Etat. Ils sont donc les veritables obstacles à l’épanouissement de notre jeunesse par l’Education, et la Formation, qui sont porteuses de progrès économique et social, et d’emplois décents. Leur barrer la route est un devoir patriotique de premier ordre."





Walgroup

Ibrahima Sène tire encore sur Ousmane Sonko: « Il n’est pas mouride, il a prié mardi chez les ibadous »



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page