leral.net | S'informer en temps réel

Idrissa Seck : « Ma vie politique continue en deux phases : accompagner Wade dans sa mission et me préparer pour la station présidentielle »

« Je me réjouis de ce non-lieu total et définitif qui intervient bien avant relativement à son élargissement dans le cadre de l’affaire des chantiers de Thiès. Il a aussi adressé des remerciements à ses proches « pour avoir enduré d’une belle endurance les injustices collatérales dont ils (lui, sa famille et ses proches) ont fait l’objet : contraints à l’exil, privés de liberté et/ou de ressources ».


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Mai 2009 à 02:08 | | 3 commentaire(s)|

Idrissa Seck : « Ma vie politique continue en deux phases : accompagner Wade dans sa mission et me préparer pour la station présidentielle »
« Je n’ai pas de récrimination contre eux (Ndlr : ses détracteurs). Je les pardonne tous. Je suis tourné résolument vers l’avenir et pour la consolidation de la famille libérale », a également dit Idrissa Seck. Par conséquent, il rejette les accusations de tortuosité dont on l’accuse. « Ma démarche politique est claire. Ca, j’ai toujours dit que je suis libéral et que j’ai toujours comptait sur ma famille libérale ». Mieux, il estime que « la tortuosité consisterait à changer de discours et de propos. Et c’est celui qui fait des va-et-vients entre différentes formations politiques. Ce qui n’a jamais été ma démarche ». Sur ce, il renchérit pour préciser qu’« un individu est un réservoir de dignité, de droit et de talent dont l’éclosion ne doit pas être entravé par l’Etat ». Et de poursuivre « ma vie politique va continuer mais en deux phases : premièrement accompagner Me Wade dans l’accomplissement de sa mission et en deuxième phase, me préparer soigneusement pour la station présidentielle afin de poursuivre son œuvre quand il (Me Wade) sera en repos bien mérité ». C’est pour exprimer sa candidature pour la présidentielle 2012. Cela, martèle-t-il, « sans équivoque ». Ainsi, « nous allons travailler à l’unification de la famille libérale » s’est assigné comme première tâche. Car, dit-il, « je ne veux pas que ce qui est arrivé au camp opposé (Ps) nous arrive ». S’agissant de la rentrée de Karim Wade dans le gouvernement, Idrissa Seck a soutenu que « toutes les donnes sont prises en compte quand on fait la politique ». Il a, à l’occasion, refusé de donner ses appréciations sur le gouvernement de Souleymane Ndéné Ndiaye. « Les appréciations que j’ai, je vais les communiquer au président Wade ».

Abdou TIMERA ferloo.com



1.Posté par SALIOU DIENG"ZAL" le 05/05/2009 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jamais dans ce pays un voleur comme Ydrissa seck président du sénégal,c'est un traitre de la premiére génération.La presse doit nous faire écouter les CD de ce petit type qui croit que la commune de thiés est le sénégal

2.Posté par diallo dialllo le 05/05/2009 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut parlez avec tout les anciens liberaux qui ont une base national nous vous souhaitons une bonne continuation

3.Posté par alpha le 05/05/2009 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

aucun projet politique!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site